Besançon : ​le transit aux portes de la ville en question


La nouvelle maire écologiste a créé l’émoi chez les transporteurs en voulant interdire le transit de poids lourds sur la partie communale de la RN 57. Elle a fait machine arrière mais le sujet risque de revenir sur le devant de la scène.


© Jean-Charles Sexe/Ville de Besançon
© Jean-Charles Sexe/Ville de Besançon
L’écologie dans sa version punitive, du point de vue des transporteurs locaux, a failli frapper à Besançon (Doubs). La maire EELV élue l’an dernier, Anne Vignot, a pris le 22 juin un arrêté d’interdiction du transit des poids lourds sur la portion de la RN 57 située sur le territoire de la ville. La mesure n’a pas constitué une surprise totale compte tenu des prises de position antérieure de l’élue. Elle n’en a pas moins pris de court les transporteurs, concernés au premier chef.
La FNTR de Franche-Comté rapporte une absence totale de concertation préalable. La fédération des entreprises de transport routier s’est dressée contre la mesure, du fait en particulier de la portée générale qui lui était attachée. La mesure aurait touché le grand transit passant sur l’axe Vesoul-Lyon, mais aussi le transit local dont la part dans le trafic est évaluée à 75 %.
"C’est lui qui est pénalisé sans commune mesure. L’interdiction supposerait pour nos entreprises de faire un détour qui n’a aucun sens, elle rallongerait les distances de façon disproportionnée et elle obligerait de surcroît à emprunter l’autoroute, payante", avait réagi Marie Breton, déléguée de la FNTR Franche-Comté auprès de "L’Antenne", quelques jours après la publication de l’arrêté. Selon une étude de la communauté urbaine Grand Besançon Métropole, la mesure aurait concerné un millier de poids lourds, soit 3 % du trafic quotidien tous véhicules confondus sur l’axe concerné.

Motifs d’illégalité

Mais il s’agit de parler au passé, du moins dans l’immédiat, suite à l’intervention de l’État. Ce dernier a son mot à dire du fait que la RN 57 est classée axe de grande circulation.
Le préfet du Doubs a demandé le retrait de l’arrêté en soulevant plusieurs motifs d’illégalité. Il pointe l’absence de "proposition d'itinéraire de déviation qui ne soit pas excessif en termes de trajet et de durée" et n'a pas trouvé dans le texte "d’élément précis ou donnée chiffrée" justifiant une telle "mesure d’interdiction générale et absolue" du point de vue de la sécurité routière ou des nuisances sonores.
Dès lors, Anne Vignot a retiré l’arrêté le 29 juin.  Mais sans fermer l’hypothèse de rouvrir le dossier, puisque, officiellement, il ne s’agit que d’une suspension, le temps d’enclencher le "débat pour trouver une solution pérenne". Les transporteurs espèrent en faire partie, dans un véritable exercice de concertation.

Mathieu Noyer

Vendredi 9 Juillet 2021



Lu 1726 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal