Bilan 2018 mitigé pour le port historique de Casablanca


Pour Casablanca, l’année 2018 s’est achevée sur un volume atteignant 30,1 millions de tonnes. Un bilan plutôt mitigé pour le port historique marocain essentiellement lié, selon l'Agence nationale des ports, à la baisse de 12 % des phosphates.


© Club of Ports
© Club of Ports
En 2018, l’activité portuaire globale du port de Casablanca a connu une baisse de 3 % par rapport à 2017. Une variation due à la mauvaise tenue de plusieurs filières.
Le tonnage cumulé des vracs solides enregistre par rapport à 2017 une chute de 6 %, due à la baisse des phosphates (- 12 %), estime l'Agence nationale des ports (ANP). L'administration portuaire marocaine rappelle qu'ils avaient connu une bonne année 2017.
Selon l'ANP, le trafic global des céréales a atteint plus de 4,20 Mt, en hausse de 3 %. "Une activité composée principalement du blé tendre, blé dur, orge et maïs", détaille-t-elle. Et d'ajouter : "Le débarquement des céréales sur les quais non spécialisés opérés par Marsa Maroc a atteint 916.206 tonnes, contre 1,07 Mt en 2017". L'administration portuaire note que le trafic de ciment blanc a atteint 13.400 tonnes, soit un plongeon de 46 %.
L'ANP souligne que les vracs solides constituent encore le principal trafic en tonnage (57,8 %) de l’activité de Casablanca, avec 17,38 Mt en 2018. Bien loin derrière, les vracs liquides, pour l'essentiel composés d'huiles végétales, ont connu une progression de 4 %. À 492.260 tonnes, ils n'occupent que 1,6 % du trafic global.

La barre du million d'EVP franchie

Quant aux marchandises diverses, une progression de 2 % des volumes en tonnage a été enregistrée en 2018. Un tonnage cumulé qui se compose des conteneurs (83 % du volume, à 10,14 Mt), du conventionnel (15 %, à 1,81 Mt) et du trafic roulier (2 %, à 264.000 tonnes).
Le conteneur a progressé en 2018 de 5 %, passant de 986.926 à 1.035.688 EVP en 2018. Toujours en nombre d'EVP, le trafic du terminal TC3 a progressé de 22 %, avec plus de 41 % du trafic conteneurisé global du port historique marocain. "L'activité de Somaport a baissé de 11 %, ramenant sa part dans le trafic global à 31 %", précise l'ANP.
Pour le conventionnel, composé essentiellement par des produits importés, le bois à l’import occupe près de 33 % du trafic global, le fer à l’import 47 % et, enfin, "la sacherie et divers" une part de 9 %. L’export, composé essentiellement par les "big bags" de ciment (97.205 tonnes) et les bobines de tôles (24.142 tonnes), est assuré par l’opérateur Marsa Maroc. L’opérateur Somaport s’accapare ce segment avec une part de plus de 95 % du trafic TIR au port de Casablanca, indique l'ANP.

"La part du lion revient à Marsa Maroc"


L’import de véhicules neufs a atteint 107.659 unités (soit + 1 % par rapport à 2017). L’export a atteint 7.699 unités avec une hausse de 21 %.
En matière d'opérateurs, selon l'ANP, la part la plus importante du tonnage revient à Marsa Maroc avec 13,81 Mt, représentant 46 %. La part de l’OCP suit avec un volume de 8,04 Mt, soit 26,7 % du trafic. Le trafic de Somaport a, quant à lui, enregistré 4,93 Mt, soit 16,4 % du trafic global. Chez les opérateurs céréaliers, Mass Céréales a comptabilisé 2,03 Mt (6,8 % du tonnage global) et Sosipro 1,25 Mt, avec 4,1 %.
Dans la croisière, la saison 2018 est marquée par l'accueil de 69.853 touristes à Casablanca, soit une baisse de 34 % par rapport à l'année 2017. Le nombre de paquebots a diminué de 22 % avec 59 escales (contre 76 en 2017). La direction du port mise aujourd'hui sur l'aménagement d'un nouveau terminal dédié pour donner un essor à cette filière.

Vincent Calabrèse

Jeudi 27 Juin 2019



Lu 605 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy