Bordeaux veut des paquebots "plus écologiquement responsables"


La ville et le port de Bordeaux ont acté une série de mesures visant à réduire l'impact environnemental des navires de croisières, une forme de tourisme lucratif qui s'est développé ces dernières années en bord de Garonne, non sans opposition.


Bordeaux a accueilli cette année 43 navires de croisières en escale © GPMB
Bordeaux a accueilli cette année 43 navires de croisières en escale © GPMB
Le port de Bordeaux et la ville ont signé lundi 9 décembre une charte pour des paquebots "plus écologiquement responsables". Cette "charte de bonnes pratiques environnementales" demande notamment aux compagnies maritimes d'utiliser du carburant à 0,1 % de soufre dès l'entrée de la zone de pilotage obligatoire dans l'estuaire de la Gironde, et pas seulement durant la durée de l'escale comme l'exige la réglementation actuelle. Elle prévoit également une réduction de la vitesse des navires pendant le "chenalage" dans l'estuaire, dont l'entrée est à plus de 50 km du port de Bordeaux.
Cette charte veut rendre l'activité "plus écologiquement responsable", a expliqué le maire de Bordeaux, Nicolas Florian (LR). Pour Jean-Frédéric Laurent, président du directoire de Bordeaux Port Atlantique, "les opérateurs de croisière sont désormais obligés de faire leur mue". "Nous ne les ferons pas venir à n'importe quel prix", a-t-il prévenu. Ces mesures n'ont toutefois pas vocation à réduire la voilure en termes de trafic de paquebots même s'il y a "un niveau d'acceptabilité à ne pas dépasser", a assuré le maire, Nicolas Florian.

"Les croisiéristes obligés de faire leur mue"

Bordeaux a accueilli cette année 43 navires de croisières en escale (croisières fluviales et maritimes confondues), pour un total de 26.100 passagers, soit une moyenne d'environ 600 personnes par navire. "Rien à voir avec les 2,6 millions de passagers de Barcelone, ou le 1,5 million de Marseille", a souligné Stéphan Delaux, l'adjoint au maire chargé du tourisme et de la vie fluviale, qui a toutefois évoqué le "contexte particulier" de Bordeaux : des quais situés en plein centre-ville, à proximité d'habitations et le long d'un espace public réservé aux circulations douces. Avec des problématiques possibles de pollution sonore ou visuelle, par exemple. Certains Bordelais s'émeuvent ainsi de la présence fréquente de "villes flottantes", de "monstres marins" dans le cœur historique de la ville, et s'interrogent sur l'impact environnemental des plus gros navires.
En septembre 2018, une étude de l'Observatoire régional de l'air assurait que "les paquebots ne représentent pas la source majeure de pollution de l'air" et que "les concentrations mesurées (à Bordeaux) sont plus faibles que celles observées dans d'autres ports français comme Nice, Toulon ou Calais". Selon des chiffres exposés lundi 9 décembre, un passager de paquebot à Bordeaux va dépenser en moyenne 150 euros par jour contre 65 euros pour un touriste "normal". Ce qui fait dire à Stéphan Delaux que ces visiteurs venus des mers sont désormais une "clientèle attendue" par les commerçants.

AFP

Lundi 16 Décembre 2019



Lu 634 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal