Bourbon creuse sa perte au premier semestre


Le groupe de services maritimes à l'industrie pétrolière Bourbon a creusé sa perte au premier semestre, dans un marché qui reste difficile en dépit de signaux de reprise.


Bourbon a pâti pendant plusieurs années de l'effondrement des cours du brut © Bourbon
Bourbon a pâti pendant plusieurs années de l'effondrement des cours du brut © Bourbon
La perte nette enregistrée par Bourbon sur les six premiers mois de l'année s'est creusée à 170,1 millions d'euros, contre 104,3 millions sur le premier semestre de 2016. Le résultat a souffert de pertes de changes latentes, non réalisées, à hauteur de 50 millions d'euros, en raison notamment de l'affaiblissement du dollar. L'Ebitdar (excédent brut d'exploitation avant loyers et plus-values) a, pour sa part, chuté de 36,6 % à 145,1 millions d'euros. Le chiffre d'affaires a reculé de 23,3 % à 459,5 millions d'euros, subissant une pression sur les tarifs journaliers et un taux d'utilisation en légère baisse. C'est l'activité "offshore continental" (en mer non profonde) qui a le plus souffert.
Comme les autres entreprises parapétrolières, Bourbon a pâti pendant plusieurs années de l'effondrement des cours du brut, qui a forcé les compagnies pétrolières à tailler dans leurs dépenses. "Les compagnies pétrolières se sont adaptées, ont revu leur fondamentaux, et elles initient à nouveau des projets d'exploration-production en offshore", a indiqué  jeudi 7 septembre Christian Lefèvre, directeur général délégué. "La demande de services maritimes reste encore très basse mais des signaux de reprise progressive se profilent", a-t-il ajouté. Dans cet environnement difficile, le groupe s'est lancé dans une réduction de ses coûts et a aussi réaménagé sa dette cette année.
"Dans un bas de cycle dont la durée reste incertaine, Bourbon s'attache à réunir les conditions permettant d'y faire face sur tous les plans", a souligné le PDG, Jacques de Chateauvieux. Il évoque ainsi "le déploiement du plan de transformation, le maintien de l'excellence opérationnelle au service des clients et la capacité autonome de financement dans un contexte de faible activité".

AFP

Jeudi 7 Septembre 2017



Lu 511 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse