Brexit : test grandeur nature sur le port du Havre


Brittany Ferries a réalisé avec les douanes, le 10 octobre sur le port du Havre, un test grandeur nature de la "frontière intelligente" mise en place dans la perspective d’un Brexit sans accord. Objectif : assurer la fluidité du passage des marchandises.


Une quarantaine de poids lourds ont été concernés par la "marche à blanc" sur le port du Havre le 10 octobre © Éric Houri
Une quarantaine de poids lourds ont été concernés par la "marche à blanc" sur le port du Havre le 10 octobre © Éric Houri
Après les ports de Caen-Ouistreham et Roscoff et avant ceux de Cherbourg et Saint-Malo, c’est au Havre que la compagnie maritime Brittany Ferries a voulu vérifier en conditions réelles le nouveau dispositif de contrôle des marchandises en provenance du Royaume-Uni. Cette "marche à blanc" effectuée sur le terminal de Grande-Bretagne, où le ferry "Étretat" effectue un aller-retour quotidien entre Le Havre et Portsmouth, est un test grandeur nature de la "frontière intelligente" mise en place par la douane dans la perspective de la fin du libre-échange et du rétablissement des formalités douanières aux frontières, à partir du 31 octobre.

Maintenir les temps d'escale

"Il est évident qu’un opérateur de transport maritime ne peut pas imaginer rallonger le temps d’escale du navire pour attendre le chargement des garages", a rappelé Jean-Marc Roué, président de la compagnie bretonne.
Pour assurer la fluidité du passage des marchandises, la douane a imaginé la "frontière intelligente qui repose sur trois principes", a expliqué Laurence Coredo, adjointe au directeur interrégional des Douanes de Normandie.

"Nous nous sommes collectivement préparés pour le Brexit"

© Éric Houri
© Éric Houri

Il s’agit d’abord d’anticiper les formalités douanières : les déclarations en douane sont effectuées et validées avant que la marchandise à l'import ne touche le territoire français, durant les quelque six heures de traversée du navire, ce qui permet aussi de réaliser les ciblages en amont. Le système inclut une phase d'identification de l’immatriculation du camion et de la marchandise qu’il transporte. Enfin, le troisième principe est l'automatisation de la procédure douanière permise par le système informatisé qui traite les formalités. Le nouveau logiciel SI Brexit fait communiquer entre eux les systèmes de la douane et de la compagnie maritime.

1,5 million d'euros d'investissement

Une quarantaine de camions ont débarqué ce 10 octobre. Les chauffeurs ont été informés par SMS et via les écrans installés à bord du ferry du cheminement à emprunter au Havre : la majorité d'entre eux a suivi la file verte, n’ayant pas de contrôle de marchandise à effectuer, d’autres la file orange pour les contrôles de documents. L’un d'entre eux a été dirigé vers le service de contrôles vétérinaires et phyto-sanitaires, situé à 11 kilomètres du terminal. Les douaniers ont aussi inspecté le chargement d'un poids lourd immatriculé en Suède, pour un contrôle physique aléatoire.
Bilan satisfaisant, ce 10 octobre. Pas de bug informatique, pas de file d’attente. "Nous nous sommes collectivement préparés pour le Brexit", a rappelé Baptiste Maurand, directeur général du port du Havre. Le Grand Port maritime a investi 1,5 million d’euros sur le terminal afin d'optimiser les flux de véhicules et assure qu'il sera possible d'y "réaliser en deux heures une embarque et une débarque en simultané". La douane a recruté treize agents supplémentaires. "Vaste et bien adapté, le terminal du Havre est plus une solution qu’un problème", a commenté Jean-Marc Roué. Le trafic transmanche y représente environ 35.000 poids lourds et 150.000 passagers par an.
 

Accord de capacité entre le Royaume-Uni et Brittany Ferries

Brittany Ferries a annoncé le 11 octobre la signature d'un contrat avec le département britannique des Transports (DFT) garantissant "un volume de fret suffisant en cas de Brexit sans accord, et ce quelles que soient les circonstances, afin d’assurer le transport de produits essentiels tels que les médicaments et les produits de première nécessité".
Ce contrat concerne trois liaisons maritimes déjà existantes : Caen-Portsmouth, Le Havre-Portsmouth et Cherbourg-Poole (sud de l'Angleterre). "Notre flotte et nos routes maritimes sont suffisamment flexibles pour nous permettre de répondre favorablement aux sollicitations du gouvernement britannique dans le but de garantir le transport de produits essentiels tels que les médicaments", a déclaré Christophe Mathieu, président du directoire de Brittany Ferries.

Natalie Castetz

Lundi 14 Octobre 2019



Lu 1483 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy