Bruxelles : l'aéroport pas préparé à gérer une attaque terroriste


Selon un rapport parlementaire, l'aéroport de Bruxelles, frappé par des attentats le 22 mars, ne disposait pas de plan de crise en cas d'attaque terroriste et pâtissait d'une mauvaise communication entre services de secours.


À Bruxelles, l'aéroport n'était pas préparé à gérer une attaque terroriste, selon un rapport d'enquête révélé jeudi 7 juillet. La gestion de la situation et la communication entre services de secours dans les premières heures après les attentats est durement épinglée par la Commission d'enquête parlementaire belge, dans un premier rapport encore confidentiel. Revendiquées par le groupe État islamique et perpétrées par la même cellule que celle qui a commis les attentats de Paris en novembre 2015, ces attaques suicide ont fait trente-deux morts à l'aéroport et dans le métro bruxellois.
"Le 22 mars, on a assisté à un échec global de la communication", écrivent les rapporteurs de la Commission d'enquête, en prenant l'exemple du réseau radio Astrid de la police et des secours, saturé au point qu'un quart (23 %) des 34.000 tentatives de communication ont échoué ce jour-là. Le rapport préconise aussi de revoir en profondeur le fonctionnement du centre de crise, et regrette la congestion du réseau de téléphonie mobile, "totalement saturé". "Dans la pratique, les services de secours ont souvent dû recourir à des solutions créatives", pointe-t-il, alors que, selon les médias, les ambulanciers et pompiers ont parfois utilisé des applications comme WhatsApp pour se coordonner.
Et contrairement à ce qui était prévu pour le métro, "les plans spécifiques de l'aéroport ont été conçus principalement pour faire face à une catastrophe" de type "crash d'avion", qui est "d'un point de vue statistique le risque le plus accru", selon la Commission d'enquête.
"Ces plans ne comprennent pas de volet spécifiquement consacré au terrorisme" et cet aspect n'était pas prévu dans les exercices du personnel de secours à Bruxelles-Zaventem, regrette-t-elle. La Commission d'enquête insiste pour que le plan de crise de l'aéroport soit "actualisé d'urgence" afin de prendre en compte des catastrophes non aériennes, arrivant dans les parties accessibles au public. "Il s'est également avéré, lors de l'attentat, qu'il n'y avait qu'un seul chien spécialisé dans la recherche de bombes et d'explosifs présent dans l'aéroport", relève encore la Commission d'enquête, qui rappelle qu'une troisième bombe déposée dans le hall des départs n'avait pas explosé. La version finale de son rapport doit être rendue publique avant le 21 juillet.

AFP

Vendredi 8 Juillet 2016



Lu 227 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Juin 2018 - 11:44 Carburants : la FNSEA continue les blocages €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy