Bruxelles mise gros sur l’hydrogène propre


La Commission européenne déploie une stratégie ambitieuse pour imposer l’hydrogène propre dans son mix énergétique. Le plan doit notamment aider des secteurs « qui peinent à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre », à l’image du transport.


L'UE espère voir la technologie développée à grande échelle © Ademe
L'UE espère voir la technologie développée à grande échelle © Ademe
La Commission a dévoilé mercredi 9 juillet son plan pour développer la production d'hydrogène propre dans l'Union européenne. L’objectif est de décarboner les secteurs les plus polluants pour atteindre la neutralité climatique en 2050. L'exécutif européen a fait de ce plan l'un des investissements prioritaires de son fonds de relance, actuellement en négociation, au même titre que la 5G, les renouvelables, les batteries ou encore l'intelligence artificielle.

Période de transition

"Alors que 75 % des émissions de gaz à effet de serre de l'UE proviennent de la production d'énergie, nous devons opérer un changement de paradigme pour atteindre nos objectifs de 2030 et 2050", a plaidé la commissaire européenne à l'Énergie, Kadri Simson. "Le système énergétique de l'UE doit être mieux intégré, plus flexible et capable d'accueillir les solutions les plus propres et les plus rentables. L'hydrogène jouera un rôle clé à cet égard, car la baisse des prix des énergies renouvelables et l'innovation continue en font une solution viable pour une économie climatiquement neutre", a-t-elle ajouté.

"Opérer un changement de paradigme pour atteindre nos objectifs"

Pour la Commission, l'hydrogène "propre" doit permettre d'aider des secteurs qui peinent à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre : remplacement des énergies fossiles dans l'industrie, notamment pour la production d'acier, mais aussi comme carburant pour le transport aérien et maritime, les poids lourds, et pour les batteries et le stockage d'énergie. Elle estime cependant que dans les premières années, une "période de transition" sera nécessaire pour assurer une production stable et des prix compétitifs, au cours de laquelle d'autres processus de production, émetteurs de carbone, seront maintenus, mais atténués par des techniques de capture de carbone.

Hydrogène renouvelable

L'exécutif européen prévoit de promouvoir en priorité l'hydrogène "renouvelable", c'est-à-dire produit par électrolyse de l'eau avec de l'électricité issue de sources renouvelables. "Les émissions de gaz à effet de serre du cycle de production complet de l'hydrogène renouvelable sont proches de zéro", souligne la Commission et c'est l'option "la plus compatible avec l'objectif de neutralité climatique".
La production et consommation actuelle d'hydrogène dans l'UE se monte à 9,8 millions de tonnes, généralement issues de l'énergie fossile, soit une part infime de la consommation d'énergie européenne. Avec son plan, la Commission voudrait voir la consommation d’hydrogène monter jusqu'à 14 % de la consommation européenne en 2050.

Calendrier serré

Dans un premier temps, Bruxelles souhaite soutenir l'installation de 6 gigawatts (GW) d'électrolyseurs d'hydrogène renouvelable pour une production pouvant atteindre un million de tonnes d'hydrogène renouvelable. Puis entre 2025 et 2030, elle se fixe pour objectif 40 GW et 10 millions de tonnes d'hydrogène renouvelable. Enfin entre 2030 et 2050, elle espère voir la technologie arriver à maturité et être développée à grande échelle. L'exécutif européen voit le développement de l'hydrogène propre comme partie intégrante d'un système énergétique mieux intégré en Europe, un objectif qui a aussi fait l'objet d'une nouvelle "stratégie" publiée mercredi.

AFP

Jeudi 9 Juillet 2020



Lu 606 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Juillet 2020 - 16:11 Le parapétrolier CGG creuse ses pertes


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy