Bruxelles s’oppose à la fusion des chantiers navals de Daewoo et Hyundai


La Commission européenne a décidé d'interdire la fusion des chantiers navals sud-coréens Daewoo et Hyundai, redoutant une position dominante dans la construction de porte-conteneurs et de méthaniers.


© Hyundai Heavy Industrie
© Hyundai Heavy Industrie
Le projet d'union entre deux des plus gros chantiers navals au monde, ceux des sud-coréens Daewoo et Hyundai a été notifié en novembre 2019 à la Commission européenne qui a ouvert une enquête approfondie dès le mois suivant.

Après plus de deux ans de procédure, Bruxelles va annoncer son veto à l'opération, a expliqué une source proche du dossier, confirmant une information du "Financial Times". L'exécutif européen justifierait cette décision par la position dominante qu'aurait le nouvel ensemble dans la construction de vraquiers dédiés gaz naturel liquéfié (GNL) et dans les porte-conteneurs.

Il est rare que la Commission européenne interdise une fusion, la dernière décision de ce type avait été prise en juin 2019 avec le refus du projet d'entreprise commune des sidérurgistes indien Tata Steel et allemand ThyssenKrupp.

Le rachat de Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME) par son rival Hyundai Heavy Industries Holdings (HHI) donnerait naissance à un groupe contrôlant près des deux tiers du marché mondial des navires citernes spécialisés dans le GNL, selon cette source.

"Marchandise stratégique"

La Commission et les deux groupes "ont exploré toutes les voies de remèdes possibles aux problèmes de concurrence posés, dans un degré de détail considérable", sans succès, a expliqué une autre source pour qui le rejet de l'opération ne fait "aucun doute".

"Le gaz naturel est une marchandise stratégique", notamment dans le contexte de crise de l'énergie, a-t-elle expliqué. "Déjà, les taux de fret ont explosé. Le risque est de renchérir encore des cours de l'énergie qui ont eux-mêmes flambé".

Au moment de l'annonce de l'enquête, fin 2019, la Commission avait cité quatre marchés sur lesquels la fusion posait problème : les grands porte-conteneurs, les pétroliers, les transporteurs de gaz de pétrole liquéfié (GPL) et les transporteurs de gaz naturel liquéfié (GNL).

Or, depuis la forte reprise économique consécutive à la pandémie de Covid-19, la situation du marché des porte-conteneurs s'est considérablement tendue. "Les tarifs ont explosé. C'était un marché où il y avait beaucoup de capacités, brusquement on se trouve dans une situation où il n'y en a pas assez", explique encore cette source.

Gardienne de la concurrence dans l'UE, la Commission craint que les armateurs européens n'aient pas un pouvoir de négociation suffisant pour peser sur la nouvelle entité issue de la fusion, ce qui pourrait entraîner une hausse des prix des navires qui se répercuterait in fine sur les consommateurs.

AFP

Mercredi 12 Janvier 2022



Lu 3994 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal