CCI Lyon Métropole : des propositions d'avenir pour le fret


La CCI Lyon Métropole-Saint-Étienne-Roanne a publié un "livre blanc des mobilités" dégageant 14 propositions, et notamment des solutions multimodales pour le transport des marchandises.


"Il est nécessaire d'accroître les capacités du port de Lyon, de faciliter les opérations intermodales et d'optimiser les flux logistiques en entrée et sortie du site" © Port de Lyon Camille Moirenc
"Il est nécessaire d'accroître les capacités du port de Lyon, de faciliter les opérations intermodales et d'optimiser les flux logistiques en entrée et sortie du site" © Port de Lyon Camille Moirenc
La Chambre de commerce Lyon Métropole-Saint-Étienne-Roanne vient d'élaborer un "livre blanc des mobilités" sous-titré "contribution pour une stratégie et un programme d'investissements d'avenir en faveur des mobilités de l'aire métropolitaine et de ses territoires d'appui". Au nombre des propositions émises dans ce volumineux document, figure l'émergence de solutions souples et multimodales pour le transport des marchandises.

Horizon 2040

Pour que l'atout que constitue la situation géographique de l'aire métropolitaine Lyon-Saint-Étienne deviennent un avantage concurrentiel, "il doit être assorti d'une offre de services fiable, régulière et multimodale pour le transport des marchandises", est-il stipulé dans le dossier. À l'horizon 2040, la mobilité des biens et des marchandises devra ainsi capter les flux de la mondialisation, mais aussi répondre aux enjeux de la transition énergétique. Dans ce contexte, la désaturation du nœud ferroviaire lyonnais permettrait d'accroître les capacités dédiées au fret.
"Si des initiatives se développent actuellement sur le port de Lyon, notamment avec la création de l'hôtel logistique, il est nécessaire d'accroître les capacités du site, de faciliter les opérations intermodales et d'optimiser les flux logistiques en entrée et sortie du site", est-il expliqué. "Les projets de plateformes fret de Genay (transport combiné, autoroute ferroviaire alpine) et de Lyon-Saint-Exupéry (projet de service de fret ferroviaire à grande vitesse entre les plateformes aériennes en Europe-Carex) devraient également se concrétiser rapidement en lien avec la réalisation du contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise (CFAL)".

"Le volume de marchandises devrait croître de plus de 300 % d'ici 2050, dont 80 % par la mer"


Le document rappelle également que "le volume de marchandises devrait croître de plus de 300 % d'ici 2050 selon l'OCDE, dont 80 % par la mer. Dans l'hinterland des grandes façades maritimes, l'aire métropolitaine lyonnaise bénéficie d'une bonne connexion avec Marseille et les ports du Nord de l'Europe. Elle est située à l'intersection de plusieurs grands corridors de fret européens (...). Des améliorations sont en outre attendues au niveau des liaisons fluviales sur le bassin Rhône-Saône avec de grandes marges de progression du trafic, malgré l'absence de canal à grand gabarit vers le Nord". Quant au fret ferroviaire, malgré des volumes transportés en recul depuis des années, il "reste une solution d'avenir pour le transport des marchandises, face à la saturation des axes routiers et dans la perspective d'un accroissement des volumes transportés" comme tendent à le démontrer les dynamiques en cours dans les pays voisins.
Enfin, au niveau routier, le fameux bouchon de Fourvière colle depuis très longtemps à l'image de Lyon tant à l'échelle nationale qu'européenne. Avec le déclassement en cours de l'axe A6/A7 entre Limonest et Pierre-Bénite, les flux de transit routier seront reportés à l'extérieur du cœur de la métropole. "Une solution satisfaisante", selon la CCI qui déplore néanmoins le temps perdu en ce domaine, "si des alternatives efficaces, sûres et bien connectées voient parallèlement le jour".

Le monde économique dévoile ses attentes

- Développer, par des investissements mutualisés, les plateformes de chargement multimodales à proximité des industries et du bassin de consommation, via une massification, en lien avec les grands projets de connexion Nord-Sud (CFAL) et Est-Ouest (Transalpine Lyon-Turin).
- Organiser la logistique du dernier kilomètre, notamment par la création de centres de distribution urbains facilitant une mutualisation des flux, et des espaces logistiques urbains comme il s'en développe à Lyon permettant également aux commerçants de disposer d'espaces de stockage plus petits pour optimiser leurs points de vente.
- Préserver les capacités foncières dédiées aux services fret en les inscrivant dans une triple perspective (hinterland des façades maritimes, corridors européens reliés au projet de routes de la Soie promu par la Chine pour ses liaisons terrestres avec l'Europe).
- Un itinéraire de contournement autoroutier attractif par l'Est, notamment au niveau tarifaire, assorti d'aménagements adéquats comme l'augmentation de capacité des nœuds de Manissieux et Ternay, ainsi que la mise en 2x3 voies de l'A46 Sud.
- Le bouclage du boulevard périphérique entre Tassin-la-Demi-Lune et Saint-Fons dans le cadre du projet Anneau des sciences avec notamment une bonne connexion au port de Lyon Édouard-Herriot.
- La réalisation du projet d'A45 pour la connexion de Saint-Étienne au centre et à l'Est de l'aire métropolitaine et le renforcement de capacité du pont de Givors.
- Une réglementation ne pénalisant pas le trafic de marchandises interne à l'aire métropolitaine, notamment les trajets entre le Nord-Ouest (Roanne, L'Arbresle) et le Sud-Est (jusqu'à Vienne).
- Le développement des compétences et projets de recherche, innovation et démonstrateurs industriels sur le camion de demain, les bus-autocars et véhicules autonomes.

Laurent Thuilier

Vendredi 6 Décembre 2019



Lu 1219 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces






 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy