CMA CGM a redressé la barre au second trimestre




Maritime

CMA CGM a redressé la barre au second trimestre

Le second trimestre 2020 aurait jouer des tours au groupe CMA CGM. A l'instar de nombre de ses confrères et concurrents, il est parvenu à redresser la barre malgré une baisse du chiffre d'affaires et s'annonce confiant pour le dernier trimestre.  


CMA CGM est parvenu à traverser un second trimestre 2020 atypique, marqué par le confinement, avec un recul de 10 % de son chiffre d'affaires mais un rebond de son Ebitda de plus de 25 %.
Le groupe français, pour lequel le maritime représente un tiers de son activité, en a perdu 9 % au cours de la période, à 7 milliards de dollars (5,94 md EUR), contre 7,7 md USD en 2019.
Un recul dû au phénomène de la crise sanitaire mondiale qui a contracté les volumes à transporter pour le secteur de la ligne régulière.
Le 4è armateur mondial a comptabilisé pendant ce trimestre 4,7 millions d'EVP, soit 13,5 % de moins que l'an dernier (5,5 M EVP).  
Son Ebitda s'est toutefois amélioré de 26,3 %, passant de 953 M USD au second trimestre 2019 à 1,2 md USD cette année.

Le résultat du groupe repassé dans le vert

Le groupe a affiché un résultat net positif de 136 M USD, contre une perte de 109 M USD l'an dernier. Les raisons de cet écart entre la baisse du chiffre d'affaires et l'amélioration des résultats au second trimestre deviennent un classique lors du second trimestre. Outre la hausse moyenne des taux de fret dans le secteur, la diminution des prix du pétrole a joué un grand rôle.
CMA CGM estime à 892 USD les dépenses opérationnelles unitaires par EVP. Elles ont diminué de 4,6 % par rapport au second trimestre 2019.
Quant à sa liquidité, elle s'est trouvée renforcée puisqu'elle a bénéficié d’un prêt bancaire garanti d’un montant de 1,05 md EUR.
Le groupe rappelle avoir mis en œuvre la "simplification de sa stratégie de marque". Après s'être consacrée aux lignes transpacifiques, il veut devenir "le seul transporteur global du groupe" tout en conservant quelques marques. Tel est le cas d'APL pour les États-Unis, d'ANL pour l'Australie, de CNC pour l'Intra-Asie, de Mercosul pour le Brésil et de Containerships pour l'Europe.

Hausse de l'Ebitda pour Ceva Logistics

En matière de commission de transport et logistique, le chiffre d’affaires de la filiale Ceva Logistics a marqué au second trimestre un retrait de 4,7 % à 1,7 md USD dû à la crise sanitaire, estimée à 7 M USD. Son Ebitda s'est toutefois établi à 153 M USD, soit une hausse de 4,1 % par rapport au deuxième trimestre 2019.
Le groupe souligne notamment les bons résultats de l’activité de fret aérien avec l'affrètement d'avions rendu nécessaire suite à l'arrêt de lignes régulières en raison de la crise sanitaire. Mais en matière de logistique contractuelle, "les résultats de Ceva Logistics ont été pénalisés sur le trimestre par la pandémie, ayant entraîné la fermeture de nombreux sites", indique la direction de CMA CGM.

Les bénéfices de la baisse du prix du pétrole


Le groupe se montre confiant pour le dernier trimestre de l'année. Même si, selon lui, comme pour de nombreux autres acteurs, "la situation reste incertaine", il s'attend pour cette période à de bonnes perspectives.
"Malgré la pandémie liée au Covid-19, notre groupe a enregistré au deuxième trimestre d’excellents résultats qui confortent notre structure financière. (…) Nous avons aussi réduit significativement nos coûts et bénéficié de la baisse du prix du pétrole. Le plan de retour à la profitabilité de CEVA Logistics se poursuit par ailleurs conformément à nos attentes", a expliqué son PDG, Rodolphe Saadé. "On est dans une bonne conjoncture" et "relativement sereins pour 2021", a-t-il ajouté.

Vincent Calabrèse

Mardi 8 Septembre 2020



Lu 1536 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 17:11 Brève grève des officiers du port de Calais


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal