CMA CGM jugé pour homicide involontaire



© CMA CGM
© CMA CGM
CMA CGM comparaissait lundi 9 novembre à Marseille pour homicide involontaire après le suicide en février 2011 du commandant d'un de ses navires, quelques mois après une collision. Avant de se pendre, Philippe Deruy, 47 ans, avait adressé à ses collègues un message dans lequel il justifiait son suicide par le traitement que lui avait réservé l'armateur après un accident en mer. Le 23 décembre 2010, le tout nouveau porte-conteneur "CMA CGM Laperouse" (13.300 EVP) qu’il commandait était entré en collision avec un navire conventionnel, le "Thebe", au large des Pays-Bas, sans faire de blessé ni entraîner de pollution. Les travaux qui avaient suivi avaient coûté 720.000 euros.

Le jeune lieutenant à la barre au moment de ce fait de mer avait reconnu sa faute de navigation et proposé une rupture conventionnelle de son contrat. Philippe Deruy, qui était alors dans sa cabine pour préparer l'arrivée à Hambourg, s’était rapidement retrouvé au centre de jeux d’influence au sein de la direction de l'armement. Estimant qu'un commandant est responsable de son navire, Jacques Saadé, le PDG de CMA CGM ainsi que le directeur de CMA Ships – la filiale de gestion de la flotte et des équipages du groupe – souhaitaient, dans un premier temps, le renvoi du commandant Deruy.
À l'inverse, en l'absence de faute personnelle retenue par la commission d'enquête interne et en raison d'un état de services élogieux, toute une partie de l'état-major de la compagnie l'avait soutenu. Cinq jours avant son suicide, le commandant devait rencontrer Jacques Saadé pour s’expliquer mais celui-ci ne l'avait finalement pas reçu.

AFP

Lundi 9 Novembre 2020



Lu 983 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal