CMA CGM : nouveau semestre record avant une "normalisation" du marché


Sur fond de tensions logistiques internationales, l'armateur CMA CGM a plus que doublé son bénéfice net au deuxième trimestre à 7,6 milliards de dollars, mais prédit une "normalisation" à moyen terme pour le secteur.


© CMA CGM
© CMA CGM
Ce résultat a été obtenu sur un chiffre d'affaires en hausse de 57 % à 19,48 milliards de dollars, a précisé le numéro trois mondial de la ligne maritime régulière, mettant toutefois en garde contre une dégradation des perspectives en raison de l'inflation et particulièrement la hausse des prix de l'énergie.

Baisse des volumes

Subissant déjà "la congestion affectant les terminaux portuaires et les chaînes logistiques terrestres, qui se traduisent par un rallongement des temps de transit des navires", le groupe a vu ses volumes transportés chuter de 1,3 % sur un an au deuxième trimestre, à 5,6 millions d'EVP.

CMA CGM, qui a tiré profit comme l'ensemble du secteur de l'explosion des taux de fret lors de la pandémie de Covid-19, "est particulièrement attentif à l'évolution de la situation géopolitique actuelle et à ses conséquences sur les perspectives macro-économiques", a souligné le groupe.

En effet, "la forte hausse du coût de l'énergie, conjuguée à l'inflation du prix de nombreuses matières premières, pèse sur la consommation des ménages et pourrait dégrader la situation économique et les perspectives de croissance du commerce mondial", a-t-il développé.

L'entreprise a dit avoir décelé "un ralentissement de la consommation des ménages et donc une modération de la demande de transport maritime", baisse des taux de fret à la clé dans certaines zones géographiques. "La baisse mondiale de la consommation déjà perceptible cet été entraînera une normalisation des flux au deuxième semestre 2022 et un fléchissement de la demande de transport", prédit son PDG Rodolphe Saadé.

Encore des profits records

En six mois, le groupe basé à Marseille aura néanmoins engrangé 14,8 milliards de dollars, après un record de 17,9 milliards sur toute l'année 2021. Cela lui a valu de figurer, aux côtés de groupes pétroliers et gaziers, parmi les cibles d'une éventuelle taxe sur les "superprofits", demandée par l'opposition de gauche en France.

La Première ministre Élisabeth Borne avait indiqué la semaine dernière qu'elle ne fermait pas la porte à une telle taxation, mais qu'elle préférait que chaque entreprise qui le peut "baisse les prix pour le consommateur et donne du pouvoir d'achat à ses salariés".

CMA CGM a consenti plusieurs gestes ces derniers mois, dont une nouvelle baisse de ses tarifs au 1er août avec une réduction de ses taux de fret de 750 euros par conteneur 40 pieds vers la métropole et les Outre-mer, soit jusqu'à 25 % de ses prix, au lieu de 500 euros prévus précédemment. La compagnie avait également annoncé une baisse de 100 euros par conteneur 40 pieds pour toutes les exportations françaises.

Création d'un fonds énergie

Fin juillet, M. Saadé s'était défendu devant le Sénat en soulignant qu'il était "prêt à aider", mais qu'il ne voulait pas être "le seul à payer" et se retrouver pénalisé face à la concurrence, notamment le danois Maersk et le suisse MSC.

Vendredi, CMA CGM a rappelé que "90 % des bénéfices du groupe sont réinvestis afin de préparer les relais de croissance des années à venir et répondre aux enjeux environnementaux", en particulier des navires moins polluants. L'entreprise a aussi fait valoir qu'elle subissait l'augmentation des prix de l'énergie, un surcoût évalué à 1,1 milliard de dollars lors du premier semestre. Dimanche, Rodolphe Saadé a annoncé que le groupe consacrerait 1,5 milliard d'euros à un fonds énergie destiné à accélérer la décarbonation de ses activités.

CMA CGM s'est distinguée ces derniers mois par une offensive de rachats (Colis Privé, Gefco, Ingram Micro CLS...), et de prises de participations dans des entreprises emblématiques comme Air France-KLM et Eutelsat. Elle a aussi affecté une partie de ses bénéfices à son désendettement : sa dette nette atteignait 5,4 milliards de dollars fin juin, une chute de 1,5 milliard en trois mois.

Tangi Quemener

Lundi 5 Septembre 2022



Lu 2058 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Septembre 2022 - 17:41 L'UMPF veut s'étoffer pour mieux convaincre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal