CNBA : "Une année catastrophique, une profession incomprise"


Batelier depuis trois générations, Pierre Dubourg, 54 ans, est le propriétaire et cogérant de la SARL Fluviale Saône, avec son automoteur, le "Baychimo". Il transporte du vrac sur les bassins Rhône-Saône, nord et européen. Il est le président régional Rhône-Saône Est de la Chambre nationale de la batellerie artisanale.


Pierre Dubourg, président régional Rhône-Saône/Est de la CNBA © Annick Béroud
Pierre Dubourg, président régional Rhône-Saône/Est de la CNBA © Annick Béroud
Comment qualifiez-vous l’année 2017 pour la batellerie sur le bassin Rhône-Saône ?
 
Catastrophique ! En effet, la concurrence fait rage, la crise céréalière qui représente une grande partie de la cale handicape toujours la profession et met en péril certains artisans. De 2006 à 2008, la profession a bénéficié d’aides de la région Rhône-Alpes destinées à renouveler la cale. Je regrette que la région ait suspendu ce soutien financier car l’expansion fluviale annoncée ne s’est pas produite obligeant 24.000 tonnes à repartir dans le Nord pour trouver du fret.
 
Quelles seraient les mesures à prendre, selon vous, pour endiguer la baisse du fluvial ?
 
Il faudrait qu’il y ait une vraie volonté politique en matière de transport fluvial et de report modal. Il faudrait que des subventions soient accordées pour réduire les effets des ruptures de charges qui sont trop élevées sur ce bassin par rapport aux bassins de la Seine et du Nord par exemple. La concurrence entre courtiers fluviaux fait aussi partie de cette situation difficile et la batellerie préconiserait un regroupement des affrètements. En effet, si la vingtaine d’artisans qui opèrent régulièrement sur le bassin se regroupaient, ils ne subiraient plus la concurrence entre courtiers, assorties de commissions que nous supportons, et les tarifs seraient plus raisonnables et moins fluctuants.

"La batellerie préconiserait un regroupement des affrètements"


Quels sont les principaux dossiers à prendre en compte en 2018 ?
 
Nous devons accentuer notre collaboration avec Medlink Ports qui travaille sur le report modal mais la profession remarque que le port de Marseille-Fos prend plus de ferroviaire que de fluvial et elle se pose des questions. Même si le tonnage se réduit, il faut voir plus loin que le grand gabarit qui s’arrête à Saint-Usage, en Côte d’Or. Les contraintes croissantes, notamment écologiques, qui pèsent sur le transport routier ouvrent des champs d’action au fleuve pour certains flux à capter et à développer, notamment les colis lourds, les convois exceptionnels. Le ministère chargé des Transports devrait aussi faire le distinguo entre l’artisanat batelier et les compagnies dont les conditions de travail et les moyens sont différents. C’est le cas, par exemple, pour les temps de travail, le statut des conjoints salariés…

Annick Béroud

Dimanche 26 Novembre 2017



Lu 274 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy