Caen-Ouistreham : le transmanche en difficulté mais des satisfactions pour le fret conventionnel


Le port de Caen-Ouistreham, un des ports placés sous la bannière de Ports de Normandie (PNA), souffre cette année de la crise sanitaire sur le secteur transmanche mais tire son épingle du jeu dans le conventionnel, l'agroalimentaire et les engrais.


© Éric Houri
© Éric Houri
C’est sans surprise que l’activité transmanche, une des activités prédominantes du port de Caen-Ouistreham, a été durement affectée par la crise sanitaire. Les compagnies maritimes comme Brittany Ferries, l’opérateur historique du port normand, attendent donc beaucoup du ministère de la Mer et de son plan de soutien.
Au global, l’activité à fin juillet 2020 en cumul annuel est en recul de 26,40 % par rapport à fin juillet 2020. À y regarder de près, c’est surtout le trafic passager qui en fait les frais. Les passagers sont en chute libre à - 69,6 % passant de 529.574 passagers à juillet 2019 à 161.210 à fin juillet 2020.
Le trafic fret, lui, arrive à s’en sortir en limitant l’impact de la Covid-19 avec un recul moins important de 21,60 % à 1 253.876 tonnes contre 1.599.236 tonnes en juillet 2019 toujours en cumul annuel.

"La campagne céréalière a tenu toutes ses promesses"


Concernant le fret conventionnel, le port enregistre plutôt de bonnes performances pour les six premiers mois de l’année. Les matériaux de construction avec le bois notamment sont en progression de 2,35 % à 17.386 tonnes. Les trafics liés à l’agroalimentaire progressent fortement, boostés par une campagne céréalière qui a tenu toutes ses promesses.
Cette activité regroupe l’exportation de céréales et l’importation de vracs divers notamment les engrais. Au global, l’agroalimentaire (326.214 tonnes) progresse de 58,8 % à fin juillet 2020. Au global et à cause des turbulences liées à la crise sanitaire, le trafic marchandises sur le port de Caen-Ouistreham recule de 12,6 % à 1.618.041 tonnes contre 1.851.056 tonnes à fin juillet 2019.

"Se préparer à l'avenir"

En 2019, le port de Caen Ouistreham avait enregistré un trafic global de marchandises de 3.128.088 tonnes en légère diminution de 1,9 % par rapport à 2018 ( 3.188.629 tonnes ). Côté transmanche, à fin décembre 2019, près de 902.277 passagers avaient emprunté la ligne opérée par Brittany Ferries à destination de la Grande-Bretagne. Mais le port normand ne se focalise pas uniquement sur ses trafics traditionnels. Il veut également préparer l’avenir. En matière d’énergie marine renouvelable par exemple, des investissements sont en cours pour créer un hub. Ce hub aura un lien direct avec la maintenance du champ éolien offshore de Courseulles-sur-Mer. Ce projet de base de maintenance dont le coût est de sept millions d’euros nécessite l’aménagement de l’avant-port.
Autre grand projet, l’extension du terminal transmanche (10 millions d’euros) dans le cadre du Brexit. L’objectif est de le rapprocher des zones de contrôles. Côté infrastructures, la réfection du pont de Colombelles a été entamée, un investissement de 20 millions d'euros porté par les collectivités territoriales. Philippe Deiss, le directeur général de Ports de Normandie explique qu’une réflexion est toujours en cours concernant une éventuelle desserte de Port 2000 au Havre depuis les terminaux de Caen pour le trafic conteneurisé, un projet qui est dans les cartons depuis cinq ans.

François Hauguel

Jeudi 1 Octobre 2020



Lu 5 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Octobre 2020 - 17:26 ​Le Ghaam veut aider à la relance du Havre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal