Calais : les routiers face à "la pression migratoire"



© VIIA Britanica
© VIIA Britanica
La Fédération nationale des transports routiers (FNTR) du Pas-de-Calais s'est alarmé vendredi 29 septembre de la reprise de la "pression migratoire" à Calais et a réclamé des "sanctions dissuasives". "Les transporteurs routiers de marchandises subissent toujours les conséquences de la présence migratoire à Calais : barrages routiers, intrusions sur les sites des entreprises calaisiennes, dégradation des remorques et des marchandises", a dénoncé la FNTR. "L’autoroute ferroviaire est également trop souvent attaquée. La pression migratoire s’accentue de nouveau et nous notons une montée de l’agressivité envers nos personnels". Plusieurs fois cette semaine, des migrants ont installé en pleine nuit des barrages constitués de troncs d'arbre sur la rocade menant au port de Calais, l'un des plus importants d'Europe. Cette pratique avait été inaugurée à l'époque de la "Jungle", démantelée en octobre 2016 et qui a compté jusqu'à 7.000 personnes selon les chiffres officiels. Fin juin, un conducteur polonais d'une camionnette était mort dans un accident provoqué par un barrage de migrants sur l'autoroute A16, une première dans le Calaisis. La FNTR du Pas-de-calais, qui rassemble plus de 600 entreprises du secteur, dénonce également le coût des réparations des dégâts occasionnés par les migrants (grilles découpées, bâches lacérées, marchandises dégradées…). "Les assureurs risquent de ne plus couvrir les marchandises transportées devant la répétition des sinistres", redoute le syndicat. En outre, la FNTR regrette la "quasi"-absence de poursuites judiciaires. "Le fait de pénétrer dans un véhicule pour se rendre clandestinement en Angleterre doit être rendu délictuel et des peines dissuasives (interdiction de territoire, emprisonnement…) doivent être appliquées", estime-t-il. De nombreux migrants, originaire notamment de la Corne de l'Afrique et d’Afghanistan, désireux de rallier l'Angleterre, tentent régulièrement de monter dans des camions qui prennent les car-ferries partant de Calais pour Douvres. Selon le dernier décompte de la préfecture mi-septembre, le nombre de migrants présents à Calais et ses environs s'élève à 450 personnes.

AFP

Lundi 2 Octobre 2017



Lu 545 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 12:40 Daimler livre ses premiers camions tout électriques €

Jeudi 14 Décembre 2017 - 13:13 Le pont Hong Kong-Macao, un chantier en eau trouble €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse