Cargoport table sur une croissance d’au moins 10 % en 2021


Après une année 2020 marquée par la crise, la plateforme fret de l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry connaît une embellie. Celle-ci est liée à la bonne santé du tout-cargo alors que les vols passagers tardent à revenir.


© Lyon Saint-Exupéry
© Lyon Saint-Exupéry
Au premier semestre de cette année, 27.349 tonnes de fret avionné ont été traitées sur l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry, soit une croissance de 10 %, tous segments confondus, par rapport à 2020. Une bonne performance malgré l’arrêt des vols pour La Poste, en avril. Cette mauvaise nouvelle devrait avoir un impact sur le fret express.

Qatar Airways en force

L’activité est portée par le développement des vols tout-cargo avec une explosion du trafic de 24 % (23.510 tonnes traitées en juin). L’express a également progressé (+ 9 %) via les principaux intégrateurs FedEx, DHL, UPS et TNT. À l’arrêt au premier semestre, le "belly" – fret placé en soute des avions passagers – est de retour depuis juin.

Le tout-cargo se développe, notamment, grâce à l’arrivée de Qatar Airways. Installée depuis un an sur Lyon, la compagnie du Golfe assure en moyenne trois vols par semaine vers Doha (cinq au plus fort de l’année). Son actualité a été marquée par l’affrètement d’un avion transportant 85 tonnes de marchandises en septembre (lire en page 50). Les vols d’Air Algérie continuent également, avec deux trajets par semaine pour Alger et un pour Oran.

Le retour du "belly" au second semestre

Les chiffres restent légèrement inférieurs à ceux d’avant crise (2018 et 2019). Néanmoins, Pierre Grosmaire, directeur commercial et marketing d'Aéroports de Lyon, se montre très optimiste : "Nous allons récupérer du fret grâce à nos vols cargos et à un retour du "belly". Cela va permettre d'offrir des solutions à nos centaines de transitaires locaux. Ils attendent cela".
Cargoport est la deuxième plateforme accueillant le plus grand nombre de transitaires en France. En 2018 et 2019, plus de 60.000 tonnes de fret avionné avait été traité sur l’aéroport.

Concernant les services passagers, Lyon-Saint-Exupéry accueille notamment une nouvelle ligne de la compagnie Corsair vers La Réunion. Son avion du 11 décembre offrira aux transitaires de la région une capacité d'emport de 10 tonnes de marchandises, où 80 m3 en volume.

Depuis juillet, Emirates a également fait son retour. Avec le Boeing 777 déployé à Saint-Exupéry, la compagnie peut transporter jusqu’à 16,7 tonnes en soute (125 m3). Actuellement, trois avions prennent la direction de Dubaï chaque semaine. Ils seront quatre en octobre.

Cargoport attend aussi le retour d’Air Canada, fortement implanté avant crise avec cinq vols par semaine. Enfin, Air Sénégal propose trois départs hebdomadaires vers Dakar depuis mars, avec des avions de moindre capacité.

Certification CEIV en cours

Pour ce qui est de la répartition géographique des flux, 5,1 % des tonnes de marchandises traitées par Cargoport ont été tournées vers l’Afrique du Nord au premier semestre. Sa région principale d'activité reste l'Europe (65,2 %), suivie de la France (17,9 %). Le Moyen-Orient représente la troisième région de destination du fret aérien lyonnais (11,8 %).

Dans le même temps, la plateforme continue les démarches pour obtenir la certification CEIV, pour être mieux référencée vis-à-vis des laboratoires pharmaceutiques.

L'équipe de Cargoport prévoit en outre d'exposer au salon Equita, du 27 au 31 octobre, pour promouvoir les atouts de son pôle équin avec, notamment, son Poste d’inspection frontalier (Pif). De quoi être confiant pour Pierre Grosmaire, qui assure "sentir une reprise".

Pierre Lemerle

Vendredi 22 Octobre 2021



Lu 779 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal