Chaîne du froid : la distribution des vaccins mobilise les énergies


Le groupe français Walden est en première ligne pour la distribution des vaccins anti-Covid-19 en Europe. Lors d’un webinaire, son dirigeant a présenté les principales organisations logistiques mises en œuvre.


© Walden
© Walden
Les premiers retours d’expérience sur la distribution des vaccins anti-Covid-19 montrent quelques failles dans les chaînes logistiques déployées. Celles-ci proviennent pour l’essentiel de maillons industriels et de leurs capacités à approvisionner les quantités commandées. En Europe, plus de 1,3 milliard de doses ont été précommandées à six laboratoires dont 196 millions destinées à la France.

En sortie d’usines, les chaînes de distribution sous température dirigée démontrent en revanche leur capacité à absorber ces flux. "C’est le résultat d’une organisation planifiée dès juin 2020 avec les autorités publiques de chaque pays européen", déclare Stéphane Baudry à la tête du groupe Walden. Invité du webinaire organisé le 3 mars par notre confrère "Froid News" et la Fédération française de la carrosserie (FFC), Walden est le leader européen des services de transport et de logistique destinés au secteur pharma-santé. "Nous sommes implantés en propre dans douze pays européens avec un effectif de 5.000 collaborateurs, une flotte de 9.000 véhicules et 300 sites dont vingt-deux logistiques totalisant 700.000 m2 sous température contrôlée" précise le dirigeant.

Une double organisation logistique

Deux des filiales de Walden sont en première ligne pour la distribution des vaccins anti-Covid-19 en Europe. En sa qualité de dépositaire pharmaceutique, Movianto gère l’ensemble des opérations logistiques sous entrepôts et pilote la distribution des vaccins. Les transports jusqu’aux centres de santé, aux pharmacies et sur le dernier kilomètre sont assurés par son réseau sous température dirigée Eurotranspharma.

Europe, 1,3 milliard de vaccins précommandés à six laboratoires dont 196 millions pour la France

Stéphane Baudry © Walden
Stéphane Baudry © Walden

"Selon les pays et les circuits de distribution, deux organisations sont déployées pour les campagnes de vaccination actuelles. La première est en charge de la livraison des vaccins à leurs températures, jusqu’à - 80 °C (comme pour celui de Pfizer-Biontech) au moyen de caisses isothermes, avec ou sans glace sèche. Ces caisses,  fournies par les laboratoires ou leurs logisticiens, sont acheminées dans des véhicules frigorifiques à des températures 2 à 8 °C ou même inférieures, vers des centres de vaccination équipés de surgélateurs ou de congélateurs. Ensuite, ces centres sont chargés des opérations de décongélation des vaccins avant leur utilisation ».

Entre 2 et 8 °C pour l’essentiel

Le second schéma logistique, "le plus répandu en Europe" précise Stéphane Baudry, consiste "à transporter les vaccins à leurs températures jusqu’à - 80 °C vers les bases de logisticiens dépositaires pharmaceutiques. Ces derniers sont alors chargés de décongeler les vaccins puis d’organiser leurs transports vers les centres de vaccination à une température contrôlée de 2 à 8 C°".

Tous les vaccins anti-Covid-19 peuvent en effet être transportés de 2 à 8 C° sous conditions de délais toutefois. Dans le cas du sérum Pfizer-Biontech, sa "durée de vie" à cette température est de cinq jours maximum. Elle est, en revanche, de trente jours pour le vaccin Moderna tandis que celui d’AstraZeneca est "nativement entre 2 et 8 °C. En matière de transport, le respect de ces délais ne pose aucune difficulté assure le chef d’entreprise.

Érick Demangeon

Mardi 9 Mars 2021



Lu 1053 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 16:28 Amazon recrute plus de 500 personnes en Moselle


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal