Consortium des voies navigables : l’alliance avec le ferroviaire


L’association de promotion de la voie d’eau entre Rhin et Méditerranée, le Consortium international pour le développement des voies navigables, élargit son objet au fret ferroviaire, dans la logique des réponses de plus en plus multimodales aux enjeux environnementaux.


La promotion de la voie d’eau demeure la vocation prioritaire du Consortium international des voies navigables et multimodales © Clim'Ability
La promotion de la voie d’eau demeure la vocation prioritaire du Consortium international des voies navigables et multimodales © Clim'Ability
Nouveau nom et nouvelle donne pour le "Consortium international". Cette association de promotion du transport fluvial siégeant à Mulhouse (Haut-Rhin) ajoutait "pour le développement des voies navigables" aux deux premiers mots de son nom. Depuis son assemblée générale de fin juin dernier, elle s’est rebaptisée "Consortium international des voies navigables et multimodales".

Philippe Trimaille, nouveau président du Consortium international des voies navigables et multimodales © Consortium international des voies navigables et multimodales
Philippe Trimaille, nouveau président du Consortium international des voies navigables et multimodales © Consortium international des voies navigables et multimodales
L’évolution traduit la volonté de ses 24 membres (collectivités locales, chambres consulaires, ports, entreprises…) d’élargir son action au fret ferroviaire, conformément au développement de la réponse combinée des deux modes face au tout route.
"Les ports eux-mêmes deviennent des plateformes multimodales. Et réussir la transition écologique du monde du transport passe par la synergie entre le fluvial et le ferroviaire", observe Philippe Trimaille, nouveau président de l’association.
Le Consortium veut promouvoir ce duo en particulier le long de l’axe Rhin-Rhône qui mobilise son action depuis sa création en 1954 : cet axe manque d’infrastructures ferroviaires à gabarit et en leur absence conjuguée aux engorgements à Lyon et Dijon, des trafics entre Marseille et le Rhin supérieur se reportent en Suisse, constate-t-il. L’association compte dès lors œuvrer à l’aménagement du corridor de fret sur cette liaison.

Plaidoyer réaffirmé pour Saône-Rhin

Pour autant, la promotion de la voie d’eau demeure sa vocation prioritaire. Elle réitère son appel à l’interconnexion des bassins intérieurs. Dans ce cadre, elle entend ne pas renoncer à son cheval de bataille de toujours : la réalisation de la liaison Saône-Rhin à grand gabarit. Le Grenelle de l’environnement l’avait inscrite à l’ordre du jour en 2009 mais, depuis, les différents rapports sur les infrastructures l’ont reléguée en fond de liste.

"Les ports eux-mêmes deviennent des plateformes multimodales"


Ceci dans la droite ligne d’un bilan du Grenelle que Philippe Trimaille résume d’un "presque rien en dix ans : une seule infrastructure, Seine Nord-Europe dont on se demande encore si elle sera réalisée". "Faut-il désespérer ?" , interroge-t-il… pour répondre par la négative. "Nous en concluons que nous devons soutenir encore plus Saône-Rhin".
Dans ce but, le Consortium engage cet été les contacts afin de constituer un "Pacte d’engagement de la transition écologique Rhin-Rhône-Méditerranée", auxquels souscriraient tous les acteurs du transport multimodal : pouvoirs publics (État, collectivités…), gestionnaires des réseaux, transporteurs et chargeurs.

Mathieu Noyer

Jeudi 4 Juillet 2019



Lu 880 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy