Corée du Nord : l'ONU frappe 49 navires et sociétés pour violation des sanctions


L'ONU a frappé un grand coup en sanctionnant une cinquantaine de navires et sociétés accusés d'aider la Corée du Nord à contourner les sanctions internationales, en dépit d'une récente détente diplomatique sur le dossier nucléaire de Pyongyang.


L'ONU a gelé les avoirs mondiaux de 21 armateurs, notamment Huaxin Shipping © US Department of the Treasury
L'ONU a gelé les avoirs mondiaux de 21 armateurs, notamment Huaxin Shipping © US Department of the Treasury
L'ONU a frappé vendredi 30 mars 49 navires et sociétés pour violation des sanctions envers la Corée du Nord. C'est la première fois que le Conseil de sécurité, agissant à la demande des États-Unis, désigne une liste d'entités aussi large dans le cadre de l'embargo économique frappant la Corée du Nord, a précisé un diplomate.
En 2017, à l'initiative de Washington, le Conseil de sécurité a imposé trois séries de sanctions économiques à la Corée du Nord qui touchent notamment ses exportations de charbon, de fer, sa pêche et son textile et limitent ses approvisionnements en pétrole. Ces mesures ont été décidées après des tirs de missiles et un essai nucléaire menés par Pyongyang, jugés menaçants pour la stabilité internationale.
Au total, 15 navires et pétroliers nord-coréens voient leurs avoirs gelés et 13 d'entre eux sont aussi interdits d'entrée dans les ports du monde entier. Douze autres navires battant pavillon étranger voient également leurs avoirs gelés et sont interdits d'entrée dans les ports internationaux.

"Transferts en mer de produits illicites entre navires"


L'ONU gèle par ailleurs les avoirs mondiaux de 21 compagnies maritimes et d'import-export, dont trois basées à Hong Kong et notamment Huaxin Shipping, qui a livré du charbon nord-coréen au Vietnam en octobre 2017. Deux autres sociétés chinoises - Shanghai Dongfeng Shipping et Weihai World Shipping Freight - sont aussi accusées d'avoir fait transporter sur leurs navires du charbon nord-coréen.
Douze sociétés nord-coréennes sont accusées d'être impliquées dans des livraisons frauduleuses de pétrole et de carburant. Les autres compagnies sont basées à Singapour, dans les îles Samoa et les îles Marshall et au Panama. Un homme d'affaires, Tsang Yung Yuan, est frappé d'une interdiction de voyager et d'un gel de ses avoirs pour avoir organisé des livraisons illégales de charbon depuis la Corée du Nord, avec la complicité d'un intermédiaire nord-coréen basé en Russie.
Un rapport des experts de l'ONU chargés des sanctions contre la Corée du Nord publié en mars indiquait que l'adoption entre fin 2016 et 2017 de quatre trains de sanctions a fait émerger des "marchés lucratifs" pour des trafiquants cherchant à fournir du pétrole à Pyongyang et à lui faire exporter ses ressources naturelles.

200 M USD d'exportations de produits interdits

Selon le rapport, la Corée du Nord a exporté entre janvier et septembre 2017 des produits interdits, notamment du charbon, générant des revenus estimés à près de 200 millions de dollars. Il évoque des pavillons de navire trompeurs, des transferts en mer de produits illicites entre navires et de la documentation frauduleuse destinée à masquer l'origine du charbon. Pour s'approvisionner en pétrole, le régime reclus utilise différents canaux, en s'appuyant sur des étrangers, des entreprises étrangères et sur le système bancaire international.
Les États-Unis avaient initialement proposé de sanctionner 33 navires et 27 sociétés, mais la Chine avait suspendu la demande afin d'avoir "plus de temps" pour enquêter. Pékin est le premier partenaire économique de la Corée du Nord mais soutient les sanctions économiques de l'ONU.

Carole Landry

Mardi 3 Avril 2018



Lu 300 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy