Coronavirus : le choc est "extrêmement brutal" pour les compagnies aériennes


Le choc provoqué par le coronavirus sur le transport aérien est "extrêmement brutal", confie le directeur général de l'Association internationale du transport aérien (Iata), Alexandre de Juniac, qui appelle à l'aide les gouvernements.


L'Association internationale du transport aérien (Iata) a demandé jeudi des mesures de soutien d'urgence © Iata
L'Association internationale du transport aérien (Iata) a demandé jeudi des mesures de soutien d'urgence © Iata
Quelle est l'ampleur de cette crise pour le transport aérien, le secteur va-t-il résister ?
Cette crise est très, très importante. Pour nous, c'est probablement la plus dure qu'on ait eu à subir depuis les vingt dernières années. Ce qu'on espère c'est qu'elle ne durera pas trop longtemps. Mais là encore on est vraiment en territoire inconnu.
Les mesures (d'interdiction d'entrée du territoire américain pour les ressortissants de l'espace Schengen, NDLR) prises par les États-Unis viennent ajouter aux difficultés que traverse le secteur et vont aggraver la crise.
Elle est au moins comparable à la crise (financière, NDLR) de 2008-2009. C'est plus violent, extrêmement brutal, extrêmement rapide et assez profond.
Toutefois, l’industrie est plus résiliente qu'il y a une dizaine d'années, notamment parce qu'elle a été plus profitable que dans les périodes précédentes, avec des bilans des sociétés – américaine d'abord et européennes ensuite – qui sont plus solides. C'est un tout petit peu moins vrai dans la partie asiatique où il y a une plus grande fragilité financière.

"On est un peu la figure de proue de la reprise économique"


Vous demandez l'aide des gouvernements ?
Nous avons lancé un appel à l'aide autour de trois types de sujets. D'abord relâcher un certain nombre de contraintes réglementaires tout à fait justifiées en temps normal mais qui, en temps de crise extrême, doivent être assouplies, c'est le cas de la règle d'attribution de slots aéroportuaires (dont 80 % doivent être utilisés pour être renouvelés la saison suivante, NDLR) ou de durée minimale avant l'annulation des vols.
Deuxième type de mesures, l'allègement des charges et des coûts qui pèsent sur les entreprises, par exemple les redevances de parking parce qu'on est obligés de parquer énormément d'avions contre notre volonté.
Troisièmement, des mesures de soutien importantes qui pourront permettre aux compagnies aériennes de passer ce mauvais cap en trésorerie. Avoir des facilités de trésorerie ou des mesures financières qui permettront de compenser temporairement le manque à gagner et le trou de trésorerie que nous subissons car le chiffre d'affaires s'effondre.
Nous avons des coûts fixes et nous offrons une prestation qui, si elle n'est pas satisfaite par le remplissage d'un siège par un passager, représente une perte sèche. On ne peut pas décaler, reporter, mettre en stock.

Avez-vous le sentiment d'être entendus ?
On a déjà commencé à être entendus en Asie. Des gouvernements ont mis en place des plans de soutien à Singapour, en Corée. Dans les gouvernements européens, on voit arriver des plans de soutien mais, pour l'instant, il n'est pas tout à fait clair si on va pouvoir en bénéficier de manière massive.
Maintenir la connectivité est absolument clé, non seulement pour le développement économique mais pour la reprise économique quand, on l'espère, les effets de cette épidémie vont s'atténuer. Pour que cette reprise soit puissante et rapide, il faut un secteur aérien qui soit prêt à transporter à la fois les hommes et les biens dans les meilleures conditions. On est un peu la figure de proue de la reprise économique, et on se considère comme assez prioritaires dans les plans qui pourraient être mis en œuvre pour soutenir l'économie. Compte tenu de l'ampleur et la profondeur de la crise, que le secteur soit fragilisé cela ne fait aucun doute.

Sonia Wolf

Vendredi 13 Mars 2020



Lu 556 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy