Coronavirus : les compagnies aériennes réduisent la voilure



Wizz Air a réduit d'environ 60 % ses vols vers l’Italie © Wizz Air
Wizz Air a réduit d'environ 60 % ses vols vers l’Italie © Wizz Air
Le ralentissement de la demande provoqué par la propagation de l'épidémie causée par le nouveau coronavirus conduit de nombreuses compagnies européennes à réduire leurs programmes de vols et mettre en place des mesures d'économies, un mois après la suspension d'une grande partie des vols long-courriers vers la Chine continentale.
EasyJet a déjà annulé des vols et prévoit d'en supprimer près de 500 entre le 13 et le 31 mars. IAG, propriétaire de British Airways et Iberia, a également annulé des vols vers Milan et va réduire ses dessertes du pays. Air France effectue de son côté une "légère adaptation de son programme" avec certains vols vers Milan, Bologne et Venise "regroupés". Brussels Airlines va, elle, réduire de 30 % ses vols vers Milan, Rome, Venise et Bologne pour les deux prochaines semaines (2-14 mars).
Wizz Air réduit d'environ 60 % ses vols vers l’Italie au départ de Varsovie et de cinq autres villes polonaises. Les vols vers l'Italie sont en revanche maintenus depuis la Russie, mais Moscou a décidé de suspendre depuis dimanche son trafic aérien avec la Corée du Sud. Aeroflot (et sa filiale Aurora) et Korea Air ne sont pas concernées par la mesure.
L'impact de l'épidémie sur le trafic aérien européen conduit les compagnies, dont le cours de Bourse est fortement bousculé, à mettre en place des mesures d'économies. EasyJet a ainsi annoncé un gel des recrutements, des salaires et promotions, une réduction des dépenses administratives et une "offre de congés sans solde" à ses salariés. IAG a également annoncé des mesures d'économies.
Le patron de Finnair, Topi Manner, a pour sa part averti que le résultat opérationnel de la compagnie en 2020 serait "significativement plus faible" que l'année précédente en raison d'un "effet négatif sur la demande" et de la difficulté à prévoir l'évolution de la situation. Mettant en avant l'impact "très important" de l'épidémie sur les revenus de KLM, le directeur financier de la compagnie néerlandaise, Erik Swelheim, a pour sa part appelé les salariés à "réduire les coûts au niveau minimum pour garantir la sécurité des opérations".
L'autre pilier du groupe, Air France, a fait de même. Air France-KLM a chiffré entre 150 et 200 millions d'euros le manque à gagner dû à la suspension des vols vers la seule Chine de février à avril. L'allemande Lufthansa a aussi annoncé des gels d'embauches et des propositions de congés sans solde à ses employés.
Le risque est désormais que le coronavirus menace la saison d'été, cruciale, où les compagnies aériennes en Europe remplissent leurs avions de vacanciers se rendant au soleil. "La saison d'été en Europe pourrait être balayée si la situation se détériore en Italie et si nous voyons par exemple un bond des cas de contamination en France. Nous voyons déjà que les entreprises limitent les voyages d'affaires pour protéger leurs salariés", note Neil Wilson, analyste de Markets.com.

Mathieu Rabechault et Jean-Baptiste Oubrier

Lundi 2 Mars 2020



Lu 732 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 7 Juillet 2020 - 16:00 Nouveau kidnapping dans le golfe de Guinée


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy