Cosco finalise le rachat d'OOCL et supplante CMA CGM


L'acquisition par Cosco Shipping de la quasi-totalité des parts de l'armateur hongkongais OOCL a été actée. Le groupe chinois devient numéro trois mondial de la ligne maritime régulière, démantelant le vieux trio européen Maersk, MSC et CMA CGM.


Le terminal d'OOCL à Long Beach est la contrepartie américaine au rachat d'OOCL par Cosco © Port of Long Beach
Le terminal d'OOCL à Long Beach est la contrepartie américaine au rachat d'OOCL par Cosco © Port of Long Beach
Les actionnaires d'OOIL ont accepté dans leur grande majorité de céder leurs parts à Cosco. Le groupe chinois et son co-acheteur SIPG ont obtenu 98,43 % des parts de la holding hongkongaise et donc le contrôle total de sa filiale, l'armateur OOCL.
L'absorption du numéro sept mondial de la ligne maritime régulière par le numéro quatre permet à Cosco Shipping de grimper sur la troisième marche du podium planétaire, avec une capacité de 2.758.342 EVP, juste devant le français CMA CGM (2.636.440 EVP), qui occupait cette place depuis 2006, juste derrière le Danois Maersk Line et l'Italo-suisse MSC.

"Le maintien d'OOCL en Bourse semble être purement politique"


L'offre de rachat était ouverte jusqu'au 27 juillet pour les 31,3 % du capital qui n'étaient pas détenus par la famille Tung. Presque tous les actionnaires ont accepté ses termes puisque seulement 1,57 % du capital échappe aux deux acheteurs. La répartition des parts est aujourd'hui de 88,53 % pour Cosco et 9,9 % pour Shanghai International Port Group.
Le maintien d'OOIL à la Bourse de Hong Kong, souhaité par les Chinois, suppose qu'au moins 25 % de son capital soit détenu par le secteur public. Cette part n'étant plus que de 11,47 %, en comptant les 9,9 % de SIPG, la cotation de la société a été suspendue le 30 juillet. Cosco va céder 13,53 % à trois entités : le groupe hongkongais CK Hutchison et les chinois SDIC et Silk Road Fund.
Selon Alphaliner, ces ventes d'actions devraient être finalisées le 17 août. Dès lors, les titres d'OOIL pourront de nouveau s'échanger à la Bourse.

Deux compagnies séparées

Après avoir rempli les cinq conditions préalables établies avec les propriétaires d'OOIL, Cosco et SIPG avaient obtenu, le 6 juillet, le feu vert des autorités américaines en contrepartie de la vente du terminal d'OOCL sur le port de Long Beach.
Pour Alphaliner, "la motivation de Cosco pour maintenir OOCL en Bourse semble être purement politique, étant donné que le groupe contrôle déjà cinq autres sociétés cotées à Hong Kong et une à Singapour. Cosco n'a pas besoin d'OOIL pour accéder aux marchés de capitaux internationaux, surtout si l'on considère la présence de l'État chinois dans son actionnariat".
Les activités d'OOIL resteront concentrées sur les services conteneurisés opérés par OOCL. Cosco a assuré que cette dernière resterait une marque indépendante avec des réseaux, une politique tarifaire, des opérations et des clients distincts des siens.
Cosco Shipping Holdings a nommé la semaine dernière trois cadres d'OOCL à la direction du groupe (Erxin Yao vice-président en charge des approvisionnements, Stephen Ng vice-président en charge de la coordination commerciale et Steve Siu directeur de l'information).
Le consultant rappelle qu'au deuxième trimestre, OOCL a vu se poursuivre la détérioration de ses taux de fret, "ce qui devrait pousser ses comptes semestriels dans le rouge malgré une croissance de 6 % de ses volumes sur la période".

Franck André

Jeudi 2 Août 2018



Lu 1389 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy