DFDS Seaways suspend son trafic à Calais après des incidents


DFDS Seaways a décidé de suspendre ses rotations entre Calais et Douvres (sud-est de l'Angleterre), après avoir été victime d'incidents dans le port français.


“Ce n’est pas notre façon de voir les choses”

Le "Malo Seaways" restera à quai à Calais jusqu'au 28 juillet © DFDS Seaways
Le "Malo Seaways" restera à quai à Calais jusqu'au 28 juillet © DFDS Seaways
Dimanche 26 juillet, DFDS a interrompu son trafic dans le port de Calais. "Samedi soir, un de nos navires, le "Malo Seaways", a été la cible de fusées de détresse, dont une a touché notre navire qui était armé avec un équipage", a expliqué un porte-parole de la compagnie danoise. "Suite à ces incidents et par souci de sécurité pour nos personnels, nos navires, et aussi nos passagers, nous avons décidé de suspendre jusqu'à nouvel ordre nos rotations vers Calais", a-t-il ajouté.
La compagnie a annoncé sa décision sur son compte Twitter, où elle évoque une suspension jusqu'au mardi 28 juillet, "due à des perturbations continues". "Nous condamnons avec la plus grande fermeté ce genre d'incidents (...) Nous nous réservons le droit de porter plainte", a ajouté le porte-parole.

Dix fréquences quotidiennes

La compagnie effectue en temps normal dix traversées par jour entre Calais et Douvres dans chaque sens. Le "Malo Seaways" va rester à quai à Calais, tandis qu'un deuxième navire va être dérouté sur Dunkerque, d'où DFDS opère un troisième navire, a précisé la compagnie. En plein conflit social, ces dernières semaines, DFDS Seaways s'était vu bloquer l'accès au port de Calais pendant plusieurs jours par des marins de la Scop SeaFrance, qui manifestaient contre la reprise annoncée par la compagnie britannique de deux des bateaux qu'ils opéraient jusqu'à présent pour la compagnie MyFerryLink, après une décision du propriétaire de ces navires, Eurotunnel.
Les marins avaient mis fin au blocage mardi dernier. Une réunion était prévue le 27 juillet, après la proposition par le gouvernement d'un protocole de sortie de crise en neuf points.

Accrochage entre équipages

"Nous travaillons dur avec les parties impliquées pour regagner l'accès au port de Dunkerque dès que possible", a commenté de son côté le patron de DFDS Seaways en Grande-Bretagne. D'après Éric Vercoutre, secrétaire général du syndicat maritime Nord (SMN) ultra-majoritaire au sein de la Scop SeaFrance, l'équipage du "Malo Seaways" a d'abord agressé verbalement celui du "Berlioz" de la compagnie MyFerryLink, quand les deux bateaux se sont croisés au port de Calais. Une fois le navire danois garé, des fusées de détresse ont été tirées "en l'air".
Le président du conseil de surveillance de la Scop "Bruno Landy a eu les gens de DFDS, il s'en est excusé. On ne peut pas contrôler tout le monde. On n'est pas dans un état d'esprit comme ça, nous on veut discuter. C'est malheureux d'en arriver là, ce n'est pas notre façon de voir les choses", a observé Éric Vercoutre, évoquant tout de même une "provocation gratuite". "On ne peut pas contrôler tout le monde mais les gens doivent savoir se tenir", a-t-il ajouté.

AFP

Lundi 27 Juillet 2015



Lu 187 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy