DHL prend le leadership sur l'aéroport de Marseille


Le trafic de l'aéroport Marseille-Provence a été quasiment stable à l'issue des trois premiers trimestres. Pour une fois, l'essentiel de la croissance n'est pas venu du fret express, qui a vu une passation de pouvoir chez les opérateurs leaders.


© AMP
© AMP
Après le record absolu de trafic en 2016, l'activité au cours des neuf premiers mois de 2017 est stable sur l'aéroport Marseille-Provence. Le trafic de fret avionné a atteint sur la période 41.694 tonnes, soit 191 tonnes et 0,5 % de plus que l'an dernier à la même époque.
Une fois n'est pas coutume, le fret express – locomotive du trafic aérien provençal – n'est pas en croissance mais les quelques déceptions dans ce domaine ont été compensées (37.393 tonnes, - 0,1 %).
Leader marseillais du fret express depuis plus d'une décennie, Chronopost a vu son activité diminuer de 3,5 % (11.002 tonnes) après la suppression en juillet de sa liaison avec Rennes. Les cinq vols hebdomadaires depuis et vers la Bretagne généraient près de 1.500 tonnes de trafic chaque année. Ils ont été remplacés par du camionnage direct ou via Paris, la capitale restant connectée par les airs avec Marseille.

DHL premier opérateur de fret

En plein développement sur Marseille, DHL a lancé un sixième vol hebdomadaire, le samedi. En août, l'expressiste allemand a encore agrandi de 1.200 m2 sa plateforme pour passer à 3.600 m2. Il avait déjà doublé sa surface et installé une nouvelle chaîne de tri en janvier 2016, lors du transfert de son hub pour le Maghreb de Barcelone à Marseille. DHL est ainsi devenu en juillet le premier opérateur de fret sur l'aéroport. Fin septembre, il avait traité 11.419 tonnes (+ 5,9 %).

"Objectif de 100 tonnes par an sur la ligne Marseille-Montréal"


Les autres intégrateurs ont connu des tendances diverses. TNT a subi les conséquences au niveau mondial d'un virus informatique qui a pénétré dans son système en juin (-10,2 %, à 7.091 tonnes), UPS a gagné 7,9 % (6.914 tonnes), alors que FedEx, le moins actif sur la plateforme, a vu son trafic baisser de 6,4 % en tonnage, à 967 tonnes.
De son côté, le fret traditionnel a bénéficié d'un regain de 7,3 %, à 4.301 tonnes. Les deux premiers opérateurs de ce segment ont pratiquement le même trafic, 1.385 tonnes pour Air Corsica (- 2,2 %) et 1.377 tonnes pour Air Algérie (- 8,5 %), "l'équivalent de deux soutes d'avions passagers", relève le responsable fret de l'aéroport Jean-Marc Boutigny.
Loin derrière, Turkish Airlines, qui avait mis un coup de frein brutal à son développement sur Marseille après la tentative de putsch de l'été 2016 (réduction de 12 à 5 vols hebdomadaires), affiche une progression de 41 % (275 tonnes). La compagnie repasse en novembre à 7 vols par semaine.
Suivent Lufthansa (184 tonnes, + 15 %), Royal Air Maroc (177 tonnes, + 23 %) et Air France (154 tonnes, + 12 %). Pour les deux compagnies européennes, Jean-Marc Boutigny voit dans leur progression une conséquence de la croissance du transport de produits pharmaceutiques, "grands vecteurs de la croissance du fret dans le transport aérien". La compagnie marocaine, quant à elle, rattrape une année 2016 qui l'avait vu privée de fret en août pour raisons techniques.
Par ailleurs, le responsable fret est satisfait du lancement de la liaison saisonnière avec Montréal par Air Canada (de juin à octobre). Il se donne pour l'an prochain l'objectif de 100 tonnes à l'import et à l'export sur cette ligne (43 tonnes cette année). L'activité a été bonne également concernant les charters gros porteurs, trafic quasi-exclusif d'Airbus Helicopters. Le volume a été multiplié par sept, à 270 tonnes.

Retour de la desserte de La Réunion

Au rayon des nouveautés de cette fin d'année, la principale est le retour d'Air Austral sur la desserte de La Réunion depuis le 13 octobre. Cette liaison opérée deux fois par semaine en Boeing 777-300 devrait assurer de bons trafics de fret. Jean-Marc Boutigny s'attend à une moyenne de 100 tonnes par mois, ce qui ferait entrer la compagnie dans le trio de tête de l'aéroport Marseille-Provence s'agissant de fret traditionnel.
Le responsable fret se félicite également de l'arrivée de deux nouveaux trafics de périssables pour la saison hivernale. L'un de basilic en provenance d'Israël avec la compagnie El Al et l'autre de ciboulette du Kenya opéré par Royal Air Maroc. Il attribue l'obtention de ces marchés "à Aérofrigo et surtout à Prolog, un transitaire dynamique qui a su convaincre les exportateurs de passer par Marseille". Pour Jean-Marc Boutigny, ce sont "des trafics qui en amèneront d'autres". Le complexe de stockage sous température dirigée modernisé en juin 2015 devrait dépasser les 350 tonnes traitées cette année (333,4 tonnes fin septembre).
Sur l'ensemble de l'activité aéroportuaire, l'aéroport table pour 2017 sur une petite croissance de 1 %, qui serait suffisante pour établir un nouveau record.

Franck André

Mercredi 25 Octobre 2017



Lu 157 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy