De nouvelles contraintes liées aux procédures ECS et ICS



© BISSON BERNARD/JDD/SIPA
© BISSON BERNARD/JDD/SIPA
Les phases transitoires ponctuant la mise en œuvre des dispositifs européens d’ECS et d’ICS s’accompagnent de modifications dans les procédures à respecter et dans les données à transmettre de façon anticipée. L’année 2012 marque en la matière «un renforcement des exigences des administrations douanières européennes», constate Jean-Philippe Lacroix, président du comité Douane du Medef et directeur Douane du groupe PSA Peugeot-Citroën. «Mineures» en logistique, les nouveautés sur la procédure ECS peuvent avoir en revanche de lourdes conséquences financières pour les chargeurs «en affectant leur droit de vendre en exonération de TVA. Depuis le 1er janvier 2012, il est impératif d’indiquer le point ou le bureau de sortie de l’Union européenne. Même si parfois il est identique au bureau de douane d’exportation, il faut le renseigner». À défaut, les conséquences peuvent être «l’absence de preuve à l’exportation et/ou le blocage des marchandises en frontière. De la même façon, l’interruption du transport pour stockage temporaire par exemple, ou le changement du mode de transit peut provoquer une absence de justificatif export, sachant que l’administration fiscale n’est pas obligée d’accepter les preuves alternatives présentées». Dans le cas d’une interruption du transport, une nouvelle opération ECS est conseillée malgré son coût supplémentaire.

Davantage d'informations à transmettre

S’agissant d’ICS, la communication des données de sûreté avant le chargement du navire ou à l’arrivée du moyen de transport dans l’Union incombe toujours au transporteur en dernier ressort. «Elle affecte toutefois le chargeur de plus en plus car la procédure fige la composition des chargements en particulier dans le maritime, et augmente les lead-times de deux à trois jours». En 2012, les envois express sont concernés par le message ENS et le code barre MRN. «Pour renforcer son ciblage, l’UE envisage d’augmenter les données sur les marchandises et sur les parties au contrat. Il est question également d’exiger en aérien des délais supplémentaires de quatre heures avant le départ de l’avion pour les long-courriers au lieu des six heures avant l’arrivée dans l’Union». Face à ces évolutions, Jean-Philippe Lacroix dresse un constat mitigé sur le statut d’opérateur économique agréé : «Devenu incontournable pour commercer à l’international, il n’a pas réduit la charge ni les contraintes. De nouvelles obligations sont nées des procédures ECS et ICS et ont été amplifiées par la diversité des systèmes d’information et en vigueur dans les États membres». Au sein du groupe PSA Peugeot-Citroën, l’obtention du statut OEA a représenté un investissement de 14 millions d'euros…
Érick Demangeon


Érick Demangeon

Jeudi 12 Janvier 2012


Tags : douane, ecs, ics



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy