Début des études sur l'avenir des grands projets suspendus


Le gouvernement, qui a suspendu début juillet une vingtaine de projets d'infrastructures de transport, a annoncé qu'il débute les études afin de déterminer l'avenir de ces projets, en vue d'un arbitrage d'ici début 2018.


Élisabeth Borne, ministre chargée des Transports © Gouvernement
Élisabeth Borne, ministre chargée des Transports © Gouvernement
La pause dans les projets d'infrastructures de transports annoncée le 1er juillet par Emmanuel Macron "était une première étape", a affirmé mardi 10 octobre la ministre chargée des Transports, Élisabeth Borne, assurant que le gouvernement prépare "désormais la sortie de la pause". "Il ne faudrait pas confondre pause et remise en cause des projets", a-t-elle souligné mardi lors de l'inauguration des Rencontres nationales du transport public à Marseille. L'objectif est désormais d'étudier les besoins, les solutions alternatives et moins coûteuses, ou encore d'étaler certains projets en plusieurs phases.

LGV, autoroutes, canal

Selon un calendrier déjà connu, un projet de loi de programmation des infrastructures doit ensuite être présenté début 2018, "dans lequel on repart sur des projets équilibrés", a précisé Élisabeth Borne. Le gouvernement s'appuiera sur les travaux du Conseil d'orientation des infrastructures, mis en place dans le cadre des Assises de la mobilité et présidé par Philippe Duron, ex-député (PS) du Calvados, qui devra, notamment "regarder l'état d'avancement et des réflexions en cours" sur ces projets, selon la ministre.
Ces projets de LGV, autoroutes, canal, qui avaient été mis entre parenthèses, ne verront pas tous le jour, du moins sous leur forme initialement prévue. "Le sens de cette pause, c'était de nous inviter collectivement à penser la mobilité et nos infrastructures autrement, à procéder à un nouveau départ", a plaidé la ministre, constatant que "les uns et les autres sont amenés à se réinterroger sur le bien-fondé de chaque projet, sur son financement, sur sa gouvernance, sur son calendrier". "Certains projets ne sont déjà plus les mêmes aujourd'hui que lorsque nous sommes arrivés aux responsabilités", a-t-elle salué.

"Certains projets ne sont déjà plus les mêmes aujourd'hui"


Élisabeth Borne a par ailleurs affirmé que "l'ouverture à la concurrence ne doit pas attendre 2023". "Je pense que la bonne façon d'avancer, ce n'est pas d'attendre la dernière minute, mais c'est d'avancer progressivement, intelligemment, avec l'ensemble des acteurs", a-t-elle ajouté. Les services ferroviaires gérés par les régions, les TER, pourront être ouverts à la concurrence à partir de 2019 et au plus tard en 2023, selon les textes européens, dont l'application en France nécessite une modification législative. L'ancien PDG d'Air France-KLM, Jean-Cyril Spinetta, chargé par le gouvernement de mener une réflexion sur l'avenir du ferroviaire, "rendra ses propositions en janvier", selon Élisabeth Borne.

AFP

Jeudi 12 Octobre 2017



Lu 573 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse