Des ONG et des fondations demandent à l'Onu de cesser de travailler avec Bolloré


Quarante organisations de la société civile ont signé une lettre ouverte pour demander à l'Onu et à ses agences de rompre leurs contrats avec le groupe Bolloré qu'elles accusent de violer les principes des Nations unies.


Des ONG et des fondations demandent à l'Onu de cesser de travailler avec Bolloré
"Le groupe Bolloré est un sous-traitant majeur des Nations unies" et reçoit à ce titre au moins 50 millions de dollars chaque année pour des contrats de logistique et de services, a calculé le Oakland Institute, un think tank basé aux États-Unis. Une quarantaine d'organisations signataires d'une lettre ouverte demandant à l'Onu de rompre ses contrats avec Bolloré. Parmi celles-ci, Grain ou la Coalition mondiale des forêts qui accusent la société Socfin dont le groupe Bolloré est actionnaire et qui gère des plantations de palmiers à huile et d'hévéas, d'encourager l'accaparement de terres en Afrique et de violer les droits humains.

Elles rappellent également les accusations dont fait l'objet le groupe Bolloré concernant le processus d'attribution de concessions portuaires sur le continent. Le groupe qui contrôle Vivendi est notamment soupçonné d'avoir utilisé les activités de conseil politique de sa filiale Havas afin de décrocher la gestion des ports de Lomé au Togo et de Conakry en Guinée via une autre de ses filiales, Bolloré Africa Logistics (anciennement SDV).

Violation du code de conduite des fournisseurs

Si les mises en examen de Vincent Bolloré et de son groupe ont été annulées en 2019 pour cause de prescription des faits en Guinée, le groupe a accepté en février dernier de reconnaître sa culpabilité dans le volet togolais de l'affaire, via une Convention judiciaire d'intérêt public (CJIP). Le groupe a payé une amende de 12 millions d'euros, tandis que Vincent Bolloré et deux autres cadres de l'entreprise dont la reconnaissance de culpabilité n'a pas été homologuée par la juge lors de l'audience, vont désormais voir leur dossier dans cette affaire renvoyé à un juge d'instruction.

"Le fait que les services, agences et programmes des Nations unies fassent affaire avec le groupe Bolloré apparaît comme une violation flagrante du code de conduite des fournisseurs des Nations unies, de ses principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l'Homme ainsi que de l'accord signé avec le groupe dans le cadre du Pacte mondial des Nations unies", écrivent les organisations signataires de la lettre ouverte.

AFP

Mercredi 26 Mai 2021



Lu 1038 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal