Des grévistes de La Méridionale bloquent des navires de Corsica Linea à Marseille


Des marins grévistes de La Méridionale bloquaient lundi 13 janvier des navires de leur compagnie et de Corsica Linea à Marseille et au port d'Ajaccio pour réclamer un accord entre les deux compagnies sur les traversées vers les ports corses.


"C'est la disparition de La Méridionale avec ses 500 salariés qui se profile" © La Méridionale
"C'est la disparition de La Méridionale avec ses 500 salariés qui se profile" © La Méridionale
Depuis vendredi, "cinq bateaux sont bloqués dans le port de Marseille, deux de La Méridionale et trois de Corsica Linea", a indiqué lundi Cyril Venouil, du Syndicat des travailleurs corses (STC). Lundi en fin d'après-midi, l'accès au port d'Ajaccio a également été bloqué par les grévistes de La Méridionale pour notamment "empêcher l'arrivée du 'Danielle Casanova' de Corsica Linea", selon Cyril Venouil.
La préfecture a précisé que le bateau de Corsica Linea et un autre de Corsica Ferries, qui devaient arriver à Ajaccio lundi soir, ont été déroutés vers Propriano où le port est sécurisé par des gendarmes.
Le STC et la CFTC appellent à la conclusion d'un accord entre leur compagnie et Corsica Linea pour se partager la future desserte des cinq ports corses depuis Marseille à partir de janvier 2021 pour sept ans. Dans la délégation de service public (DSP) précédente, Corsica Linea, ex-SNCM, et La Méridionale étaient alliées et se partageaient les cinq dessertes.
"Pour le moment, c'est le statu quo, il y a zéro négociation, mais si cet accord n'est pas trouvé sous quinze jours, c'est la disparition de La Méridionale avec ses 500 salariés qui se profile", a mis en garde Cyril Venouil.

"Il y a un jeu de dupe de la part de la direction de Stef"

Pour le directeur général de Corsica Linea, Pierre-Antoine Villanova, "il y a un jeu de dupe de la part de la direction de Stef", le groupe logistique propriétaire de La Méridionale.
"On était prêts à dialoguer avec leur direction qui a choisi entre-temps de nous attaquer juridiquement et, cerise sur le gâteau, les marins nous bloquent : les conditions ne sont donc pas franchement réunies pour trouver un accord de coopération sur les sept prochaines années, on le regrette", a-t-il dit.
La direction de La Méridionale avait dit samedi "espérer un dénouement équilibré entre les armateurs présents à Marseille pour l’attribution de la DSP provisoire, mais également pour la construction de la nouvelle desserte" à partir de 2021.
Jeudi dernier, un appel à candidature pour les liaisons Marseille-Propriano et Marseille-Porto-Vecchio jusqu'à fin 2020 a été relancé après l'échec de l'attribution de la DSP transitoire pour ces lignes. En juin 2019, Corsica Linea avait obtenu la DSP transitoire de quinze mois pour trois des cinq lignes entre Marseille et la Corse (Ajaccio-Marseille, Bastia-Marseille et l'Île-Rousse-Marseille).
Face à ce mouvement, Corsica Linea a annoncé des perturbations sur les lignes Marseille-Tunis, Marseille-Alger et sur les lignes entre Marseille et la Corse.
Pour les traversées entre le continent et la Corse, les quatre traversées de lundi et les quatre de mardi ont été annulées et les passagers ont été réorientés vers une traversée Toulon-Ajaccio.
Vers la Tunisie, 2.000 passagers bloqués à Marseille samedi ont pu partir dimanche dans un navire affrété par Tunisia Ferries.
Une traversée Marseille-Alger prévue mardi et une Alger-Marseille prévue mercredi sont également annulées et les passagers sont reclassés sur une traversée lundi prochain.

AFP

Mardi 14 Janvier 2020



Lu 488 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 17:09 Yémen : une "tache" près du pétrolier abandonné

Vendredi 11 Septembre 2020 - 12:57 Île Maurice : Mol promet 8 millions d'euros


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal