Des incertitudes sur les approvisionnements mondiaux pour 2022


Après les flambées des prix des matières premières en 2021, l'année 2022 s'annonce très incertaine, entre les tensions géopolitiques en Ukraine, l'appétit de la Chine pour les importations agricoles, et la "certitude" d'une poursuite de la crise des conteneurs.


© North Sea Ports
© North Sea Ports
En 2021, l'ensemble des matières premières analysées par le CyclOpe, baromètre des marchés mondiaux des matières premières, ont flambé, à l'exception des cours de la viande de porc qui ont reculé en Chine et en Europe. Côté énergie, si en 2021, les cours du pétrole ont "pansé leurs plaies", ceux du gaz ont "quadruplé en moyenne", avec un indice CyclOpe qui a gagné 397 points. "Actuellement, le gaz naturel vaut deux fois plus cher que le pétrole en équivalence thermique", relève Philippe Chalmin, professeur à l'université Paris-Dauphine, qui préside CyclOpe.

Les explications sont initialement climatiques : une sécheresse en Chine a affecté sa production hydroélectrique, l'Europe a manqué de vent pour sa production éolienne. Mais ce sont surtout les tensions entre l'Europe et la Russie autour du gazoduc Nordstream II et l'augmentation des prix du GNL (gaz naturel liquéfié) en Asie qui sont à l'origine de la flambée des prix du gaz, souligne le rapport.
Sur le gaz, "il ne faut pas s'attendre, même à moyen terme, aux prix qui prévalaient en 2019, et ce d'autant plus que la transition énergétique se poursuivra" indique le CyclOpe, en pointant la Russie, "experte dans le grand jeu diplomatique" qui a "joué l'arme du gaz" aussi bien vis-à-vis "de l'Europe" que de "la Chine".

"Si nous avions le pire, si la Russie envahissait l'Ukraine, le baril de pétrole exploserait le plafond, et il y aurait une pénurie de gaz à prévoir en Europe", relève Philippe Chalmin. L'an passé, la hausse moyenne de l'indicateur global du CyclOpe couvrant l'évolution de la moyenne des prix d'une quarantaine de matières premières stratégiques (de l'acier au zyrconium, en passant par l’aluminium, le cacao, le café, le charbon, le fer, le gaz, la laine, l’or ou le soja), était de 49 points.

Soit plus du double de ce que les analystes de CyclOpe eux-mêmes avaient prévu en début d'année (+ 19 points). Une hausse inégalée "depuis la crise financière de 2007", a indiqué Philippe Chalmin. "Personne n'avait vu venir la crise énergétique actuelle, débutée par le gaz", qui a coïncidé avec une "grande panne logistique" mondiale et une flambée "d'un tiers" des prix agricoles et alimentaires mondiaux, par rapport à 2020, a-t-il détaillé.

Crise du fret maritime

Globalement pour 2022, hors événement géopolitique ou climatique majeur, "et en prenant pour hypothèse un atterrissage en douceur de la crise du Covid", le CyclOpe s'attend à un retour à la normale, voire à des baisses de prix sur certains produits en raison notamment du ralentissement de la croissance chinoise. Au total, il prévoit que la hausse des prix des matières premières sera limitée à 4 % en moyenne.

Mais il s'agit d'une "année pleine d'incertitudes", a averti Philippe Chalmin, et "un peu plus que les autres années".
Côté agricole et alimentaire, le CyclOpe souligne que "les risques d'instabilité sociale sont redevenus une réalité" avec l'envolée des prix alimentaires. Mais pour les grands pays importateurs (Algérie, Égypte, Nigeria, Indonésie), la facture de 2021 a pu être financée par l'augmentation des recettes liées au pétrole et surtout au gaz.

Les fortes hausses des denrées alimentaires l'an passé sont dues essentiellement à la Chine, devenue en 2021 le premier importateur mondial de céréales en augmentant notamment de 152 % ses achats de maïs, ce qui en retour a fait grimper les cours.
Concernant la crise du fret maritime, "aucun signe d'amélioration" n'est discerné. "Au contraire, les goulots d'étranglement se renforcent avec l'expansion d'Omicron", note l'analyse.

"Début janvier 2022, 11,5 millions de conteneurs étaient en attente dans les treize plus importants ports de la planète", selon le rapport, qui prévoit que les "taux de fret des conteneurs resteront élevés" en 2022, avec des délais qui "ne commenceront à se réduire que si la pandémie régresse fortement en Asie".

Isabel Malsang

Jeudi 27 Janvier 2022



Lu 1085 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Mai 2022 - 16:15 L'Inde limite les exportations de sucre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal