Dieppe : le trafic transmanche sévèrement contaminé par la Covid-19


Tout comme à Caen-Ouistreham et à Cherbourg, le trafic transmanche du port de Dieppe a été fortement impacté par la crise de la Covid-19 sur les six premiers mois de l’année. L’avenir du port, lui, est résolument tourné vers l’éolien et la production industrielle.


© Éric Houri
© Éric Houri
La liaison de quatre heures entre Dieppe et Newhaven (Royaume-Uni) est opérée par DFDS Seaways depuis plusieurs années. Et comme ailleurs, la ligne a souffert au cours des derniers mois. En cumul annuel, le trafic passager passe de 204.627 pour les six premiers mois de l’année 2019 à 72.838 passagers à fin juillet 2020 soit une baisse de 64,4 %. Côté fret, le trafic recule de 25,2 % à 615.894 tonnes pour les six premiers mois de l’année.

Granulats et éoliennes terrestres pénalisés

Concernant le fret traditionnel, les granulats sont également impactés par la crise sanitaire puisqu'ils sont passés de 210.200 tonnes en juillet 2019 à 181.100 tonnes en juillet 2020, soit une baisse de 13,8 %. "C’est un trafic très lié à l’activité BTP mais celle-ci a été affectée et ralentie pendant toute la période de confinement", ajoute Philippe Deiss, le directeur général de Ports de Normandie. L’importation de pales d’éoliennes terrestres reste une activité importante à Dieppe.

"Le port poursuit sa modernisation"


Les éoliennes terrestres, autre trafic développé par le port normand, reculent également de 23,7 % (8.609 à fin juillet 2020). Au total, le trafic du port s’établit à 805.603 tonnes pour les six premiers mois 2020, contre 1.048.191 tonnes sur le premier semestre 2019 soit une baisse de 23,1 %.

Nouvelle activité pour Saipol

Le port de Dieppe poursuit sa modernisation dans le cadre d’un plan d’investissement de 60 millions d’euros couvrant la période 2015 -2020. Parmi les travaux finalisés ou en voie de finalisation, la réfection du pont Colbert (13 millions d’euros) ou encore l’approfondissement du quai de Norvège (10 millions d’euros) qui devrait permettre à terme d’accueillir des navires de plus fort tonnage. En matière d’énergie marine renouvelable, des investissements sont prévus. Cette activité sera orientée sur la maintenance du champ éolien offshore de Dieppe Le Tréport grâce à une base dédiée, un investissement de 4 millions d’euros.
Le projet de construction du champ éolien de Dieppe Le Tréport prévoit l’installation de 62 éoliennes d’une puissance unitaire de 8 MW. À terme, il devrait produire en moyenne 2.000 GW par an. Des travaux sont également prévus dans le cadre du Brexit pour créer une installation de contrôle à proximité de l’actuelle terminal transmanche. "Parmi les bonnes nouvelles de 2019 et pour faire renaître la production industrielle de l’entreprise Saipol dont l’avenir était incertain suite à un grave accident survenu en 2018, le groupe Avril a décidé de se lancer dans la production de protéines végétales issus de colza non OGM.
Le port, l’État et l’ensemble des collectivités territoriales se sont impliqués dans ce projet. Ce dernier constitue une innovation mondiale qui s’inscrit dans le cadre du plan protéines porté par l’État. Cela représente des dizaines de milliers de tonnes de graines à traiter. Il devrait permettre l’importation de graines d’oléagineux sur le port de Dieppe. C’est une bonne nouvelle pour l’activité commerciale et l’emploi. Les travaux du nouveau site ont démarré cette année…", explique Philippe Deiss.

François Hauguel

Jeudi 1 Octobre 2020



Lu 7 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Octobre 2020 - 17:26 ​Le Ghaam veut aider à la relance du Havre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal