Diminution de la production de grain en Europe


Toutes céréales confondues, la récolte 2020 mondiale a atteint le chiffre record de 2.230 Mt. En ce qui concerne le blé tendre, la Russie se distingue avec une production record de 81 Mt, dont 37,5 seront disponibles à l’export.


© Agritel
© Agritel
La campagne d’exportation 2020-21 voit le grand retour de la Russie sur le marché du blé tendre. Le pays devrait retrouver sa place de premier exportateur mondial, occupée en 2019-20 par l’Union européenne. Les principaux pays producteurs de l’UE ont en revanche, été touchés par la sécheresse et voient leur production de blé diminuer : - 12 % en Allemagne, - 25 % en France, - 27 % en Bulgarie, - 42 % en Roumanie. La Pologne et les pays baltes ont certes vu leur production augmenter mais au total, l’Union européenne n’a récolté que 113,5 Mt, soit 13 % de moins que l’an dernier. Selon les prévisions de France Agrimer, après des exportations record à 36 Mt au cours de la campagne qui s’est achevée au 30 juin dernier, l’UE n’en exportera que 24 Mt environ pour la campagne en cours.

Forte baisse des quantités françaises

Malgré la grande qualité de la production engrangée par les Français, les quantités sont en très forte baisse pour cause de sécheresse. Ainsi, la collecte de blé n’atteint que 27 Mt, dont 13 Mt devraient être disponibles à l’exportation : 6,4 Mt vers les pays de l’Union européenne (ce qui représente une diminution de 13 % par rapport à la campagne précédente) et 6,6 Mt vers les pays tiers (soit une baisse de 51 % du grand export).
Cependant, selon Marc Zribi, chef de l’unité grain et sucre de France Agrimer, la hiérarchie des principaux pays acheteurs restera inchangé en 2020-21. Pour le blé, le principal importateur sera l’Égypte (qui devrait en acheter 12,7 Mt et se tourner massivement vers la Russie) puis l’Indonésie suivie de l’Algérie, traditionnel client de la France, qui devrait revoir à la baisse son cahier des charges pour se fournir en blé russe. Pour le maïs l’Union européenne, le Japon et la Corée. Pour l’orge, la Chine, l’Arabie saoudite et l’Iran.

Marché chinois

France Agrimer voit la Chine en moteur de la demande mondiale de céréales destinées à la fabrication d’aliments du bétail, en particulier pour les élevages avicoles et porcins dont la demande repart après l’épizootie de grippe porcine. Ces achats concernent du maïs, du sorgho et aussi, pour la France, de l’orge fourragère.
"La demande chinoise sera le point déterminant pour les exportations françaises, la France étant le seul pays d’Europe autorisé à exporter du blé vers cette destination", souligne Thierry de Boussac, directeur commercial du négoce Lecureur et membre du Syndicat national du commerce extérieur de céréales (Synacomex), qui estime à 1 à 2 Mt les quantités exportables vers ce pays. "Vers l’Algérie, la baisse sera drastique, avec seulement 1,5 à 2,5 Mt sur un total de 5 Mt importées par ce pays, prévoit-il. La demande du Maroc pour le blé français devrait atteindre 1 Mt, et celle de l’Afrique de l’Ouest 1 à 1,5 Mt.

Étienne Berrier

Vendredi 18 Septembre 2020



Lu 560 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Octobre 2020 - 15:57 UE : accord des 27 sur une PAC "plus verte"


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal