Doubler les emplois dans la filière maritime d’ici 2030


Par ses propositions remontées du terrain, la première mission du Comité France Maritime vise à lever les freins au développement de l’économie bleue. À moyen et long terme, il œuvre à la renforcer avec l’ambition de doubler ses effectifs à l’horizon 2030.


© Port de Guyane
© Port de Guyane
De 1.500 milliards de dollars en 2016, l’économie maritime mondiale devrait doubler d’ici 2030, selon l’OCDE. "La France doit s’inscrire dans cette perspective", déclare Frédéric Moncany de Saint-Aignan, invité du Propeller Club de Paris le 27 mai dernier. Tourisme inclus, le président du Cluster maritime français (CMF) évalue l’économie maritime nationale à 100 milliards d’euros et à 500.000 salariés.

Frédéric Moncany de Saint-Aignan, président du Cluster maritime français © CMF
Frédéric Moncany de Saint-Aignan, président du Cluster maritime français © CMF
"À l’horizon 2030, nous devons donc viser le million d’emplois dans la filière". Cheville ouvrière de cette ambition, le Comité France Maritime (CFM) a été créé fin 2016 entre le CMF et le Secrétariat général de la mer. "Partenariat public-privé, il rassemble aujourd’hui douze filières maritimes, portuaires et logistiques, sept régions littorales et quatre régions ultramarines. Son objectif à court terme est de lever les freins au développement de l’économie bleue et, à long terme, de nourrir la politique maritime du gouvernement". Dans ce cadre, le CFM participe à la préparation des Cimer au travers de propositions et participe au suivi de ses mesures. Il est également à l’origine de rapports comme sur le financement de l’innovation ou la cybersécurité dans le maritime.

Facteur 20, une vision du secteur

Dans la perspective d’un doublement de l’économie maritime nationale, le CFM a entrepris un travail d’inventaire sur le potentiel de ses filières et atouts. Baptisée "Facteur 20", cette approche a permis d’identifier "cinq filières traditionnelles comme les transports, l’industrie navale et nautique ou des câbles sous-marins, et cinq filières émergentes à très fort potentiel que sont l’aquaculture, le tourisme et les croisières, les biotechnologies, les énergies renouvelables et les ressources minérales". S’ajoutent "huit secteurs transverses communs à tous les secteurs de l’économie comme la sûreté-sécurité, les infrastructures ou le numérique, et deux atouts spécifiques à la France : sa zone économique exclusive et des entreprises nationales leaders mondiaux dans chacune des filières". Pour soutenir cet écosystème et une croissance durable de l’économie bleue, le CFM a défini un programme de travail autour de cinq priorités : "les infrastructures et les activités portuaires, les financements, les énergies marines renouvelables, le nautisme et la plaisance, la formation et l’attractivité des métiers".
 
Centre opérationnel de données

Plus qu’un Comité dont le terme est jugé "mal approprié", le CFM promeut "une méthode de travail collaborative et les synergies face à un environnement de plus en plus complexe". Il est ainsi porteur d’un projet ambitieux visant à créer "un centre opérationnel de données" dédié à l’économie maritime. "À partir de technologies big data et d’intelligence artificielle, ce centre en cours de définition avec des partenaires spécialisés dans la transition numérique a pour but d’analyser les données du secteur et d’alimenter ses membres en informations business et économiques prospectives".

"À l’horizon 2030, nous devons viser le million d’emplois"


Pour compléter cette approche économique, le CFM se fixe également pour objectif de travailler en étroite collaboration avec le Comité France Océan. Acté lors du Cimer du 15 novembre 2018 et créé le 10 décembre dernier, il est composé de représentants des principales organisations non gouvernementales de protection de l’environnement marin, d’administrations chargées de la mer et de la gestion de ses ressources, d’établissements publics de recherche et de personnalités qualifiées. Une des premières concrétisations de cette collaboration est la formulation de propositions environnementales en prévision du Cimer 2019.

Érick Demangeon

Vendredi 31 Mai 2019



Lu 1148 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy