"Dragonfly" : Airbus teste l'atterrissage automatique


Dérouter l'avion vers l'aéroport le plus proche puis le poser en sécurité, le tout automatiquement : Airbus a dévoilé jeudi son projet "Dragonfly", destiné à tester de nouvelles assistances au pilotage pour rendre les vols plus sûrs et efficaces.


© Airbus
© Airbus
Airbus a dévoilé le 12 janvier son projet "Dragonfly" (libellule), qui vise à ce que ses avions puissent se dérouter, sans intervention humaine si nécessaire, vers l'aéroport le plus proche, s'y poser même si celui-ci n'est pas doté d'un système d'atterrissage automatique, ainsi qu'à faciliter sa circulation au sol.

Le projet est mené en toute discrétion depuis deux ans par Airbus UpNext, la filiale de l'avionneur chargée d'étudier les potentielles technologies de rupture. "Cela va nous permettre d'amener l'avion au sol en toute sécurité", explique Isabelle Lacaze, à la tête de ce démonstrateur technologique.

En cas de problème à bord (panne, malaise de passagers), le pilote peut actionner un programme qui va déterminer l'aéroport le plus proche, y conduire l'avion en tenant compte de la météo et des zones de restriction aérienne puis le faire atterrir.

Une voix synthétique générée par l'algorithme permet d'informer le contrôle aérien et la compagnie aérienne. Cela peut être utilisé par les pilotes comme une aide à la décision mais "on peut imaginer le cas extrême où les deux pilotes auraient perdu connaissance" et le système prendrait le relai, estime-t-elle.

Essai encourageant fin 2022

Si des compagnies espèrent voir mis en œuvre à l'avenir des avions avec un seul pilote dans le cockpit (Single Pilot Opération, SPO) pour réduire leurs coûts, Isabelle Lacaze assure que "Dragonfly" est pensé "dans la configuration actuelle des équipages".

Une campagne d'essais en vol est en cours depuis l'été dernier et doit se poursuivre jusqu'en avril. Fin 2022, avec un A350 d'essai, "on a opéré un déroutement depuis le niveau croisière (à plus de 10.000 mètres d'altitude) jusqu'à l'atterrissage automatique au milieu du trafic aérien réel", détaille-t-elle. L'avion en route vers Lyon se trouvait au-dessus de Limoges quand il s'est dérouté sur Toulouse, où il s'est posé.

À l'approche du sol, des caméras dans le nez de l'appareil identifient les caractéristiques du paysage et les points remarquables pour se guider, à l'aide d'une base de données et à la manière des libellules, "connues pour leur capacité à reconnaître les points de repère".

Une fois au sol, "phase très complexe pour le pilote" pour amener l'avion jusqu'au parking, "Dragonfly" propose un cheminement en tenant compte du flux d'avions et un système de détection d'obstacles. "Les premiers retours sont très encourageants", selon Isabelle Lacaze.

AFP

Vendredi 13 Janvier 2023



Lu 912 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal