Dublin appelle Londres à respecter les traités post-Brexit


Le Premier ministre irlandais, Micheal Martin, a appelé Londres à respecter les traités internationaux signés et à s'engager dans des "négociations sérieuses" sur les dispositions post-Brexit en Irlande du Nord, en crise politique, plutôt que de les abandonner.


© Belfast Harbour
© Belfast Harbour
"Je crois en un ordre basé sur les règles internationales qui respecte les traités internationaux qui ont été solennellement approuvés par des gouvernements souverains et qui ne sont pas abandonnés de manière arbitraire et unilatérale quand cela convient à l'une des parties", a déclaré le Premier ministre irlandais, Micheal Martin, après avoir rencontré, le 20 mai 2022, à Belfast des responsables politiques de la province britannique.

Sa visite est intervenue alors que la menace de Londres d'agir unilatéralement pour modifier le protocole nord-irlandais, conclu dans le cadre du Brexit et prévoyant des contrôles douaniers spécifiques pour la province britannique, a suscité le mécontentement à Bruxelles et Washington.

Le Royaume-Uni souhaite renégocier en profondeur ce protocole. L'UE, qui a redit le 20 mai sa volonté d'aboutir à des "solutions communes", est prête seulement à des aménagements.

Malgré les risques de représailles commerciales, le gouvernement britannique a menacé le 17 mai, après des mois de discussions infructueuses, de légiférer dans les prochaines semaines pour revenir sur ces dispositions qui ont perturbé les approvisionnements de la province et provoquent la colère des unionistes attachés aux liens avec la Grande-Bretagne.

Micheal Martin a reconnu des "problèmes légitimes" posés par le protocole, mais il a averti qu'il n'y avait "pas d'autre solution que des négociations substantielles et sérieuses entre l'Union européenne et le Royaume-Uni" pour les résoudre. Un porte-parole du Premier ministre britannique Boris Johnson a assuré que Londres souhaitait toujours "tenter de parvenir à une solution négociée avec l'UE".

Blocage politique

Le protocole est au cœur du blocage politique en Irlande du Nord. Le parti unioniste DUP refuse de participer à un exécutif local avec les nationalistes du Sinn Fein, victorieux aux élections locales du 5 mai, tant que ces contrôles resteront en place. Il a aussi refusé de nommer un président pour l'Assemblée locale, bloquant de fait son fonctionnement.

Le DUP a campé sur sa position le 20 mai, son chef Jeffrey Donaldson a déclaré vouloir attendre le projet de loi du gouvernement pour décider de la marche à suivre.

Après avoir rencontré Micheal Martin, il a rejeté de simples aménagements s'apparentant à "un sparadrap ou du rafistolage", réclamant "un changement fondamental".

Le protocole a été signé pour protéger le marché unique européen après le Brexit sans provoquer le retour d'une frontière dure entre l'Irlande du Nord britannique et la République d'Irlande européenne, et ainsi préserver la paix conclue en 1998 avec l'accord du Vendredi saint après trois décennies de troubles sanglants entre unionistes et républicains. Ce texte crée une frontière douanière de fait avec la Grande-Bretagne et menace, selon le DUP, la place de la province au sein du Royaume-Uni à laquelle ils sont viscéralement attachés.

Pour Jeffrey Donaldson, c'est le protocole, et non l'éventuelle action unilatérale de Londres, qui risque de menacer la paix en Irlande du Nord. Il rejette ainsi des déclarations de la présidente de la Chambre des représentants américaine, Nancy Pelosi.

Celle-ci a exprimé sur Twitter sa "profonde inquiétude" quant aux intentions de Londres, prévenant que le Congrès américain bloquerait un accord de libre-échange convoité par le Royaume-Uni si la paix était menacée.

À Bruxelles, le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, a accueilli le 20 mai une délégation de parlementaires américains menée par le démocrate Richard Neal, qui se rendront ensuite à Londres, Dublin et Belfast.

AFP

Lundi 23 Mai 2022



Lu 950 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal