EELV porte plainte pour non-utilisation de la voie maritime pour le fret


Une plainte contre X a été déposée par les candidats Europe Ecologie les Verts Sud-Est aux élections européennes pour mise en danger de la vie d'autrui par abstention de l'utilisation de la voie maritime Barcelone-Gênes pour le fret.


Karim Zéribi, député européen sortant EELV, et Daniel Ibanez, candidats EELV Sud-Est aux élections européennes 2014 © Caroline Garcia
Karim Zéribi, député européen sortant EELV, et Daniel Ibanez, candidats EELV Sud-Est aux élections européennes 2014 © Caroline Garcia
Les candidats de la liste Europe Ecologie les Verts Sud-Est ont déposé, le 12 mai 2014, une plainte contre X auprès du procureur de la République d'Aix-en-Provence pour "mise en danger de la vie d'autrui par abstention de l'utilisation de la voie maritime pour le trafic de marchandises". Le député européen sortant, Karim Zéribi, deuxième sur la liste des candidats EELV aux élections européennes du 25 mai 2014, avance l’argument de la santé publique pour soutenir cette plainte : "Depuis 2005, il existe une voie de transport de fret maritime entre Barcelone et Gênes dont l’utilisation permettrait le report de 230.000 poids lourds à court terme et 700.000 à plus long terme de la route vers la mer, pose Karim Zéribi. Il existe donc d’ores et déjà des solutions permettant de limiter la pollution aux particules fines, générée par les véhicules diesel, considérée par l’Organisation mondiale de la santé comme responsable d’un risque accru d’apparition du cancer du poumon chez les personnes qui y sont exposées".

30 % d’économie

Le parti écologiste considère que la faiblesse des investissements publics permettant de développer les modes de transport alternatifs est responsable de cette situation. "Selon une étude menée par la Chambre de commerce et d’industrie Nice-Côte d’Azur en 2009, l’option maritime est économique de tous les points de vue", assure le député européen, membre de la commission transport au parlement de Strasbourg. L’étude "Autoroute de la mer en Méditerranée" conclut notamment à une économie de 30 % pour les chargeurs sur le tronçon Barcelone-Gênes et à une réduction du temps de trajet de 14 heures, sur un parcours reliant Saragosse à Trieste prenant en compte les ruptures de charge.
Pour la collectivité, l’étude considère que les 75.000 poids lourds qui transitent d’ores et déjà par mer génèrent une économie de 27 millions d'euros pour la collectivité, en incluant les effets sur l’urbanisation, les infrastructures, les paysages, l’effet de serre, la pollution atmosphérique, le bruit et les accidents routiers. Enfin, les candidats plaignants rappellent qu’un accord franco-italien signé le 30 janvier 2012 prévoit que les parties recherchent "avec l’Espagne les conditions d’un développement de liaisons maritimes de contournement des Alpes, pouvant être développées d’ici 2015 pour offrir des alternatives crédibles au passage des poids lourds par Vintimille".

D’autres plaintes à venir

Compte tenu de ces éléments, la plainte avance que "toute absence de mesure visant à réduire le trafic de marchandises sur les routes et autoroutes sur la côte méditerranéenne constitue une mise en danger de la vie d’autrui". Une première plainte similaire, en cours d’instruction, avait été déposée le 14 août 2013 auprès du TGI de Chambéry. L’argument de la santé publique constitue, selon Karim Zéribi, "une opportunité positive, une brèche, pour mettre en œuvre la transition écologique". "Une autre plainte est en préparation sur la côte atlantique qui rencontre la même problématique", assure Daniel Ibanez, candidat EELV, membre de la coordination des opposants au Lyon-Turin.

Caroline Garcia

Lundi 12 Mai 2014



Lu 790 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 12:09 Rotterdam remporte l'ESPO Award 2018


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy