Emmanuel Macron dévoile ses priorités pour les Outre-mer


Emmanuel Macron a dévoilé jeudi 28 juin à l'Élysée ses priorités pour l'Outre-mer, avec la présentation d'un Livre bleu, qui va définir la politique du gouvernement sur le quinquennat.


© GPMG
© GPMG
Devant un parterre d'élus ultramarins, de responsables associatifs et économiques, et d'une large partie du gouvernement, le chef de l'État a évoqué "l'archipel de France" pour définir un pays qui fait partie "des puissances qui ont le plus d'îles au monde", et assuré aimer "chacun de vos territoires". Narrant "une odyssée", il a présenté ses "convictions" territoire par territoire, annonçant par exemple qu'il irait en Polynésie en 2019 et qu'il retournerait à Saint-Martin et Saint-Barth en septembre, pour l'anniversaire de l'ouragan Irma.
Sur un plan plus politique, il a défendu la limitation du droit du sol à Mayotte, confrontée à une très forte immigration clandestine. Cette mesure, adoptée le 21 juin par le Sénat, exige pour les enfants nés à Mayotte que l'un de ses parents ait, au jour de la naissance, été présent de manière régulière sur le territoire national depuis plus de trois mois. "Cette évolution fait consensus sur le territoire, c'est pourquoi je soutiens cette démarche qui me semble adaptée et équilibrée", a dit le chef de l'État.

Une synthèse des "Assises des Outre-mer"

Emmanuel Macron est également revenu sur les inquiétudes sur l'avenir de France Ô, chaîne de France Télévisions spécialisée dans les Outre-mer, estimant qu'il fallait "faire évoluer les choses". Dans un discours de 50 minutes, il a évoqué certaines mesures présentées par la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, qui a dévoilé le "Livre bleu Outre-mer", synthèse des "Assises des Outre-mer". Au total 26.000 personnes ont participé à cette consultation de terrain lancée en octobre, sur 2,7 millions d'ultramarins, pour faire remonter "des projets concrets" répondant à des besoins "diagnostiqués territoire par territoire".
Ce Livre bleu Outre-mer "engage le gouvernement jusqu'à la fin du quinquennat", selon la ministre. Il regroupe plusieurs dizaines de mesures et "outils" autour de quatre thèmes : l'amélioration du cadre de vie (sécurité, niveau de vie, accès aux services publics, etc.), la transformation accompagnée des territoires (développement économique, évolution juridique, etc.), les territoires pionniers (innovation en matière environnementale, économique) et "des territoires d'influence et de rayonnement".

"La Guyane au cœur d'une stratégie de biodiversité"


"Le budget du ministère des Outre-mer sera renforcé", a expliqué, sans vouloir donner de chiffrage. Elle a cependant annoncé que le fonds exceptionnel d'investissement (FEI) serait abondé de 500 millions d'euros sur le quinquennat pour accompagner des projets locaux et que 700 millions seraient investis pour la formation des jeunes. "La priorité sera la bataille pour la création d'emplois et l'activité économique", a déclaré Emmanuel Macron, avec notamment "une grande réforme des aides aux entreprises en faveur de l'emploi", et la création d'un fonds pour soutenir les initiatives privées d'un montant de 400 millions d'euros.
Il a aussi défendu "l'ancrage régional" de chaque territoire et leur "différenciation" pour faciliter "l'adaptation des règles" aux "besoins du terrain". Il a enfin souligné l'importance d'une croissance durable, grâce aux Outre-mer, souhaitant notamment que la Guyane soit "au cœur d'une stratégie de biodiversité".
Sur chaque territoire, "des feuilles de route (les plans de convergence de la loi Égalité réelle Outre-mer) seront déclinées d'ici l'automne" et "feront l'objet d'un contrat entre le gouvernement et les élus", a-t-il souligné. Neuf ans après les "États généraux des Outre-mer" lancés par Nicolas Sarkozy, dont les résultats ont déçu nombre d'ultramarins, le chef de l'État a donné rendez-vous pour un bilan dans 18 mois. Le Livre est accompagné d'un "carnet", baptisé "Territoire de projets", qui réunit des projets "dont l'État s'engage à examiner la faisabilité". Cette approche s'est concrétisée dès jeudi avec un exercice de "speed dating" pour accompagner dans leurs projets 25 représentants de collectivités, entreprises, associations.
La députée Justine Bénin (Guadeloupe, MoDem) "attend la mise en œuvre opérationnelle. Le gouvernement a obligation de tenir ses engagements", a-t-elle souligné. Le député (LR) de Mayotte Mansour Kamardine, satisfait de la position présidentielle sur le droit du sol, est "resté sur sa faim" concernant le développement des infrastructures dans son île. Le député de la Réunion (LFI) Jean-Hugues Ratenon s'est surtout étonné que, "pour remédier au problème de la vie chère, le président annonce une politique de diminution des salaires en critiquant la sur-rémunération des fonctionnaires".

Cécile Azzaro

Vendredi 29 Juin 2018



Lu 713 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 12:14 Touax relance ses investissements


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy