Encore au moins un an et demi de difficultés pour le secteur ?


Dans ses projections de trafic à quatre ans, l'organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne table sur un retour à l'activité d'avant Covid-19 en 2024 et au mieux en 2023.


© Iberia
© Iberia
Eurocontrol a publié ses prévisions de trafic pour les quatre prochaines années. Dans le meilleur des cas, l'agence estime que le trafic ne retrouvera pas son niveau pré-pandémie avant 2024. "Nous entrons dans la période estivale de 2021 et la plupart des restrictions s'appliquent toujours, malgré les progrès encourageants sur le front de la vaccination", commente Eamonn Brennan, son directeur général.

L'organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne a imaginé trois scénarios, du plus optimiste au plus pessimiste, en fonction de l'évolution de sept variables. Le deuxième a été retenu comme le plus probable. Ces hypothèses ont été formulées en fonction de l'évolution des nouveaux variants de Covid-19, la progression de la vaccination, la santé des marchés aériens domestiques, la mise en place d'un passe sanitaire européen, les faillites éventuelles de compagnies, le niveau d'épargne des particuliers, l'atténuation de la demande en voyages d'affaires (hausse des visioconférences) et de loisirs (enjeux climatiques) ainsi que la rapidité de la reprise des vols long-courriers.

L'importance du long-courrier

Selon le scénario "le plus probable", l'organisation intergouvernementale s'attend bien sûr à une hausse du trafic pour les mois d'été mais ne voit pas les restrictions se lever de manière coordonnée à partir du premier trimestre 2022 entre les différentes régions du monde.

"Nous aurons probablement autour de 50 % du trafic de 2019 pour l'ensemble de 2021 (5,5 millions de vols). D'ici à la fin de l'année, le trafic aura retrouvé 72 % de ce niveau et cela se rapprochera de l'activité d'avant crise seulement d'ici 2025", affirme encore Eamonn Brennan. Ce scénario s'appuie sur une large vaccination des citoyens européens qui permettrait d'atteindre 95 % du trafic de 2019 en 2024.

"Autour de 50 % du trafic de 2019 pour l'ensemble de 2021"


S'il se réalisait, le scénario le plus rose ferait gagner un an sur un retour à la normale mais supposerait une large couverture vaccinale en Europe associée à un assouplissement généralisé des mesures de prudence des États et à une reprise des vols long-courrier, ce qui fait qualifier cette possibilité d'"optimiste" par ses auteurs. C'est pourtant "sur cette version que s'appuient les compagnies aériennes pour les mois d'été, en comptant sur la demande refoulée, en particulier pour les voyages d'agrément".

Pour le "Certificat vert numérique"

Quant à la troisième option, celle que le secteur espère ne pas voir se réaliser, elle ferait attendre 2029 pour une reprise totale, tandis que 2024 offrirait seulement 74 % du trafic de 2019. C'est le scénario des restrictions persistant sur plusieurs années du fait d'une répartition inégale des vaccins ou de l'apparition de nouvelles souches du virus.

"Le rythme de la reprise dépendra de la progression de la vaccination et de l'adoption par les États de mesures cohérentes pour soutenir le secteur aérien et restaurer la confiance des passagers. À cette fin, il est urgent d'adopter une approche commune telle que le "Certificat".

Franck André

Mercredi 26 Mai 2021



Lu 921 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 10:52 South African Airways enfin de retour dans le ciel


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal