Encore des incertitudes sur les accès de la liaison ferroviaire Lyon-Turin


L’Union européenne a décidé d’augmenter son financement au projet de liaison ferroviaire Lyon-Turin. Les acteurs économiques de la région Auvergne Rhône-Alpes appellent les pouvoirs publics français à profiter de cette décision pour accélérer les chantiers des voies d’accès à la future liaison.


© Riccardo Dalle Luche IP Sipa
© Riccardo Dalle Luche IP Sipa
Fin mars, l’Union européenne a confirmé sa décision d’augmenter son financement en faveur de la liaison ferroviaire Lyon-Turin. De 40 %, son soutien financier passerait entre 50 à 55 % dans le cadre du nouveau Mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE) pour la période 2021-2027. Cette décision sera actée officiellement lors de la validation du nouveau MIE prévue cet été. 

Celle-ci s’appliquerait au tunnel de la liaison ferroviaire ainsi qu’à ses voies d’accès en Italie et en France. Pour le seul tunnel de base de 57,5 km évalué à 8,6 milliards d’euros, la part de l’Europe s’élèvera alors à 4,5 milliards d’euros, le solde étant financé par l’Italie (entre 2,3 et 2,4 milliards) et la France (entre 1,7 et 1,8 milliard).

Quid des voies d’accès

La volonté de l’Europe de financer une part plus importante du projet a été saluée lors d’un webinaire organisé par les CCI de la région Auvergne Rhône-Alpes le 6 mai. Le calendrier pour la réalisation du tunnel de base y a également été confirmé. Sa mise en service pourrait intervenir en 2030, époque à laquelle 20 % en serait déjà achevé. 

Le tunnel ferroviaire Lyon-Turin pourrait capter un tiers du trafic alpin de poids lourds entre la France et l’Italie


Le flou demeure en revanche à propos de ses voies d’accès dont la programmation est toujours incertaine côté français (190 km). "La construction de la ligne d’accès de Lyon à Saint-Jean-de-Maurienne et les adaptations nécessaires autour de Lyon risquent de ne pas être achevées à temps", alerte Pierre Jamet vice-président de l’association La Transalpine. 

Quels que soient les scenarii à l’étude, les acteurs économiques des deux côtés de la frontière demandent que "les gabarits de ces voies soient adaptés à celui du tunnel de base pour optimiser la massification des flux et le report modal de la route vers le rail".

Un atout pour les ports sud-européens

Sur un trafic annuel de trois millions de poids lourds transitant par les Alpes entre la France et l’Italie, la liaison ferroviaire Lyon-Turin pourrait en capter un million. Ce report modal éviterait l’émission d’au moins deux millions de tonnes de CO2 selon La Transalpine. D’ici 2030, la construction du tunnel de base ainsi que de ses voies d’accès serait à l’origine de 16.000 emplois directs et indirects ainsi que de plusieurs milliers d’emplois induits. 

La liaison est également présentée comme un moyen de rééquilibrer les dessertes ferroviaires des ports de Marseille-Fos, Gênes, Barcelone et Valence par rapport à celles des ports du nord de l’Europe. Cette amélioration s’accompagnerait d’une concurrence accrue entre ces ports sud-européens reconnaît Cecile Avezard présidente de Medlink.
 

Érick Demangeon

Mardi 25 Mai 2021



Lu 1235 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal