Éolien en mer : Engie propose de nouvelles concessions au Tréport


Le groupe Engie a énoncé plusieurs propositions pour réduire les impacts de son projet de parc éolien en mer du Tréport, selon l'Agence française pour la biodiversité.


Engie a proposé de relever de 15 mètres les éoliennes © Engie
Engie a proposé de relever de 15 mètres les éoliennes © Engie
Engie propose de nouvelles concessions sur le site du Tréport, en Seine-Maritime, pour l'éolien en mer, a-t-on appris lundi 18 décembre auprès du groupe et de l'Agence française pour la biodiversité (AFB) qui l'auditionnait. Engie a remporté en consortium en 2014 l'appel d'offres pour la construction de ce parc éolien en mer de près de 500 mégawatts, qui prévoit d'installer 62 éoliennes de 8 mégawatts chacune. Mais ce projet est contesté en Normandie, notamment par les pêcheurs locaux qui critiquent la zone choisie, la plus poissonneuse du Tréport.

"Le relargage de métaux lourds dans l'eau réduit de 50 %"


Engie et ses partenaires, le groupe ibérique EDPR et la Caisse des dépôts, doivent désormais obtenir le feu vert de l'AFB pour lancer le projet. Censée se prononcer fin novembre, l'agence a repoussé sa décision et a auditionné Engie en fin de semaine dernière, après l'avis défavorable du parc naturel marin des estuaires picards. Durant cette audition, Engie "a répondu à toutes les questions et a proposé des solutions techniques" aux inquiétudes soulevées, a indiqué le groupe. "Le parc naturel marin avait remis 95 mesures et l'ensemble a été accepté", détaille encore Engie. Ces mesures portent sur le suivi de certaines espèces animales ou végétales.
En plus de ces mesures, le groupe a accepté "un certain nombre de modifications additionnelles de leur projet", a indiqué Isabelle Autissier, présidente de l'ONG WWF-France et membre du conseil d'administration de l'AFB. Engie a ainsi proposé de relever de 15 mètres les éoliennes afin de minimiser les risques de collision avec les oiseaux, mais aussi d'arrêter les travaux d'installation des pieux servant aux fondations des éoliennes pendant les quatre mois correspondant à la période de nidification des espèces marines. Enfin, le groupe va utiliser une technique permettant de réduire de 50 % le relargage de métaux lourds dans l'eau lié à la corrosion des pieux.

Décision le 1er février

Par ailleurs, Engie s'est engagé à renforcer les moyens du groupe d'intérêt scientifique, censé suivre la mise en place de ces mesures. Son budget passera de 650.000 euros à 8 millions d'euros, a indiqué Engie. Toutes ces mesures ont "vocation à faciliter l'acceptabilité locale au plan environnemental et vis-à-vis des collectivités", a expliqué Antidia Citores, de l'ONG Surfrider et membre du conseil d'administration de l'AFB. Engie doit désormais fournir un document récapitulant ces engagements. La décision de l'agence, déjà repoussée au 16 janvier, est désormais attendue le 1er février, selon une source proche du dossier.


Jeudi 21 Décembre 2017



Lu 702 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse