Éolien en mer au Tréport : feu vert "avec réserves" de l'Agence pour la biodiversité



Engie prévoit l'installation de 62 éoliennes au large du Tréport à partir de 2019, pour une mise en service d'ici 2021 © Engie
Engie prévoit l'installation de 62 éoliennes au large du Tréport à partir de 2019, pour une mise en service d'ici 2021 © Engie
L'Agence française pour la biodiversité (AFB) a annoncé mardi 20 février avoir donné son feu vert "avec réserves" au projet de parc éolien en mer du Tréport (Seine-Maritime), contesté notamment par les pêcheurs locaux qui s'inquiètent de l'impact sur une zone très poissonneuse. L'avis conforme du Conseil d'administration de l'agence était nécessaire pour la poursuite du projet car une partie de son périmètre se trouve dans le Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale, qui dépend de l'AFB.
Le groupe Engie et ses partenaires, le groupe ibérique EDPR et la Caisse des dépôts, ont remporté en 2014 l'appel d'offres pour la construction et l'exploitation de ce parc éolien en mer de près de 500 mégawatts. Le projet prévoit l'installation de 62 éoliennes au large du Tréport à partir de 2019, pour une mise en service partielle d'ici 2021.
Engie, qui est en train de développer un autre parc éolien en mer près de l'île de Noirmoutier, s'était inquiété en janvier de l'éventualité d'un avis défavorable de l'AFB qui aurait été "un signal très négatif" pour la filière éolienne en mer française. "La décision du conseil d’administration est une position d'équilibre, et le résultat d'une vraie concertation avec les différents acteurs", a commenté le président de l'AFB, Philippe Martin, estimant que les inquiétudes du Parc national marin avaient été entendues.
En octobre, le conseil de gestion du Parc naturel marin avait rendu un avis "défavorable" sur le projet, poussant Engie à présenter en décembre un projet modifié pour réduire l'impact sur l'environnement. Engie avait notamment proposé de relever de 15 mètres les éoliennes afin de minimiser les risques de collision avec les oiseaux, mais aussi d'arrêter les travaux d'installation des pieux servant aux fondations des éoliennes pendant les quatre mois correspondant à la période de nidification des espèces marines.
Le groupe s'est également engagé à utiliser une technique permettant de réduire de 50 % le relargage de métaux lourds dans l'eau lié à la corrosion des pieux. Il doit enfin renforcer les moyens du groupe d'intérêt scientifique censé suivre la mise en place de ces mesures, dont le budget passera de 650.000 euros à 8 millions d'euros, avait indiqué en décembre Engie.

"Concilier le développement des EMR et la préservation de la biodiversité marine"

Ce "nouveau projet" permet "de mieux concilier l'indispensable développement des énergies marines renouvelables et la prise en compte tout aussi indispensable de la préservation de la biodiversité marine", a commenté Philippe Martin, soulignant que les responsables de l'AFB seraient "très vigilants sur la mise en œuvre des recommandations et réserves". Les porteurs du projet devront notamment "compléter certains suivis pour une amélioration des connaissances des différents impacts".
Malgré les engagements d'Engie, les comités régionaux des pêches maritimes de Normandie et des Hauts-de-France avaient répété la semaine dernière leur opposition à ce parc éolien dans cette zone "la plus poissonneuse de la Manche". Le maire PCF du Tréport, Laurent Jacques, a dénoncé jeudi 15 février sur France Bleu Normandie Seine-Maritime-Eure cette décision. "Les intérêts des locaux et des pêcheurs ont été complètement floués", a estimé l'élu. "Est-ce qu'il y a encore une démocratie en France ?", a-t-il ajouté, soulignant l'avis défavorable du parc marin. L'ONG France Nature Environnement a en revanche salué une "bonne nouvelle pour la transition énergétique", appelant toutefois à mettre en place "une véritable politique de concertation locale".

AFP

Mercredi 21 Février 2018



Lu 457 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy