Épilogue du feuilleton "Zortürk" à Saint-Nazaire ?


Depuis près de six ans, le "Zortürk" est immobilisé à Saint-Nazaire. Après de multiples rebondissements, la phase de démantèlement du navire est engagée et financée par le Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire.


© GPMNSN
© GPMNSN
L'histoire du navire conventionnel "Aspet" devenu "Zortürk" débute le... 24 juillet 2009. À l'époque, le vraquier, battant pavillon géorgien en route vers Lisbonne avec douze marins à bord, se trouve en difficulté au large de la côte atlantique. Sur ordre de la préfecture maritime de Brest, il est alors accueilli à Saint-Nazaire. Commence alors une série d'épisodes ponctuée par le changement d'armateur, le remplacement des équipages ou le lancement de travaux avérés insuffisants pour l'autoriser à reprendre la mer. Clôturant plusieurs années de contentieux, la déchéance des droits de l'armateur vis-à-vis du navire a été décidée par le Tribunal de grande instance le 19 mars 2015, et sa propriété transférée au Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire. Dans l'intervalle, ce dernier a été autorisé à démanteler des navires par arrêté préfectoral en date du 29 septembre 2014, et entend user de ce droit désormais pour libérer ses quais du fameux "Zortürk".

"Le "Zortürk" est immobilisé à Saint-Nazaire depuis... 2009"


Dans cette perspective, un diagnostic détaillé permettant d'évaluer la situation sanitaire et technique du cargo est en cours de finalisation par l'Apave, organisme agréé pour la réalisation de diagnostic amiante avant travaux. Ses conclusions seront remises aux entreprises qui se sont manifestées auprès du GPM pour effectuer le chantier de déconstruction.

Procédure engagée

Soumise à la réglementation sur les installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE), la déconstruction du "Zortürk" (comme pour les autres navires) suppose le respect d'un cahier des charges strict. Lequel intègre des dispositifs obligatoires pour le traitement des poussières, des eaux et de l'amiante, ainsi que des moyens de lutte contre les nuisances sonores et la gestion des déchets. Dans ce cadre, le GPM escompte lancer le démantèlement du "Zortürk" à partir de septembre. Selon les quantités d'amiante à traiter, ce chantier d'une durée de trois mois environ représente un coût de 90.000 à 180.000 euros à la charge de l'autorité portuaire.

Érick Demangeon

Vendredi 3 Juillet 2015



Lu 176 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 14:53 L’Union des ports de France fête ses 100 ans


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse