États-Unis : Southwest Airlines sous la neige


Plus de 10.000 vols annulés en quelques jours, de la pagaille dans les aéroports et un cafouillage persistant : Southwest Airlines, bien plus touchée que les autres compagnies aériennes américaines par la vague de froid extrême aux États-Unis, s'est retrouvée sous le feu des critiques.


© Southwest
© Southwest
"C'est une vraie débâcle", déplorait Mike Sage, qui espérait rentrer en Floride le 26 décembre, après avoir passé Noël chez ses enfants dans le Connecticut. Impossible pour ce voyageur de joindre Southwest par téléphone, Internet ou sur l'application.
À l'aéroport, après deux heures de queue, il a bien décroché une nouvelle réservation, pour le 31 décembre. Mais en lui tendant le billet, l'employée lui a soufflé : "À votre place, je ne compterais pas trop dessus. On a des équipages coincés partout, des pilotes qui dorment par terre dans les aéroports", déclare le voyageur.
Les autres grandes compagnies du pays ont aussi fait face à des difficultés, Delta et United ayant par exemple annulé respectivement 1.835 et 1.257 vols entre le 22 et le 26 décembre, selon le site Flight Aware.
Mais avec la remontée des températures, l'activité a repris son cours le 27 décembre : American, United, Delta et JetBlue affichaient ainsi des taux d'annulations de 0 % à 2 %. Pas chez Southwest.
Après avoir annulé plus de 70 % de ses vols la veille, la compagnie en a encore supprimé plus de 60 %, en prévenant qu'elle ne ferait décoller qu'environ un tiers de ses trajets prévus "au cours des prochains jours".

"Inacceptable"

Sur les réseaux sociaux se multiplient les photos de longues files d'attente devant les kiosques Southwest et de valises en déshérence. La direction a présenté ses excuses pour une situation qu'elle qualifie elle-même d'"inacceptable".
"Nous avions tout le personnel nécessaire et étions préparés" à l'approche du week-end de Noël, assure Southwest sur son site Internet.
Mais le froid extrême et les importantes chutes de neige qui ont frappé pendant plusieurs jours les États-Unis, faisant au moins 50 morts, ont fortement perturbé l'activité.
Pour les syndicats toutefois, les défaillances de la compagnie relèvent de causes plus profondes : la combinaison d'un réseau de lignes plus dispersées que celui des autres grandes compagnies américaines, qui gravitent souvent autour de quelques aéroports clés, et d'un système d'affectations des employés dépassé.
Dans ces conditions, les équipages sont parfois "au mauvais endroit, sans avion", a expliqué le vice-président du syndicat des pilotes de la compagnie, Mike Santoro.
Les logiciels "ne savent pas où nous sommes, où sont les avions. C'est frustrant pour les pilotes, les stewards et hôtesses de l'air et, évidemment, les passagers", a-t-il ajouté.
L'exaspération est partagée par le syndicat du personnel de bord de l'entreprise, TWU Local 556.
"Nous connaissons les exigences des périodes de vacances. Nous connaissons les tempêtes hivernales. Et croyez-moi, nous savons augmenter les cadences et faire de longues heures de travail", a souligné sa présidente, Lyn Montgomery.
Mais "la direction échoue depuis plusieurs années à régler la situation, laissant les personnels navigants fatigués, bloqués, affamés et dans le froid – à Noël !", a-t-elle dénoncé. Des employés ont été mis en attente plusieurs heures au téléphone avant de se voir assigner un vol.

"Un cauchemar"

L'amélioration de l'infrastructure informatique fait partie des principales revendications des syndicats de la compagnie.
Sanctionnée en Bourse, l'action de Southwest a perdu près de 6 % à Wall Street le 27 décembre.
L'annulation des vacances de Noël pour des dizaines de milliers de passagers est "un cauchemar" pour l'image de la compagnie, remarquent les analystes de Briefing.com. Il est difficile de quantifier les conséquences de l'épisode, mais il aura sûrement un impact à court terme, ne serait-ce que pour les remboursements dus aux clients.
Le gouvernement américain s'est en tout cas emparé du sujet, le ministère des Transports estimant que le taux d'annulation et de retards de la compagnie ainsi que le manque de réponses appropriées aux clients étaient "inacceptables".
Le président américain, Joe Biden, a de son côté assuré dans un tweet que son administration œuvrait pour que les compagnies "prennent leurs responsabilités", tandis que la présidente d'une commission du Sénat, Maria Cantwell, a annoncé son intention d'enquêter sur les causes des perturbations et ses impacts sur les passagers.

AFP

Mercredi 28 Décembre 2022



Lu 2745 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal