Eurostar en appelle au sauvetage public


Mise à mal par la pandémie, Eurostar prévient qu'elle pourrait se retrouver en cessation de paiement à la fin du printemps si les gouvernements britannique et français ne viennent pas à sa rescousse.


© Siemens
© Siemens
Une cessation de paiement, "quand on aura brûlé tout notre cash", est possible "quelque part dans le deuxième trimestre, plutôt dans la deuxième moitié du deuxième trimestre", a calculé Jacques Damas, le directeur général d'Eurostar. "Mais si la crise était encore plus dure, ça pourrait même arriver un peu plus tôt." A-t-il insisté le 18 janvier.

La compagnie Eurostar, filiale à 55 % de la SNCF, a perdu 82 % de son chiffre d'affaires l'an dernier, par rapport aux 1,1 milliard d'euros de 2019, a-t-il déploré. Dans la pratique, le chiffre d'affaires a été divisé par vingt du deuxième au quatrième trimestre. "On est à 5 % du chiffre d'affaires depuis le 1er avril, pour dire les choses très simplement". Eurostar "souffre davantage que les compagnies aériennes" à cause du "cumul des règles sanitaires définies par les différents pays" desservis, Grande-Bretagne, France, Belgique et Pays-Bas, selon lui.

Et depuis le début de l'année, la compagnie transmanche ne fait plus circuler qu'un aller-retour Londres-Paris et un Londres-Bruxelles-Amsterdam par jour, qui sont vides à 80 %. "Il n'y a plus que les voyages essentiel", a relevé le responsable, notant que la compagnie mettait un point d'honneur à "garder un haut niveau de service". Devant l'ampleur de la crise, Eurostar a entrepris de réduire drastiquement ses coûts, a mis ses effectifs au chômage partiel, a emprunté 400 millions de livres (450 millions d'euros) et a obtenu 210 millions d'euros de ses actionnaires.

Des actionnaires aux capacités limitées

Eurostar est détenue à 55 % par la SNCF, à 40 % par le consortium Patina Rail (composé pour 30 % de la Caisse de dépôt et placement du Québec et 10 % du fonds britannique Hermes Infrastructure) et à 5 % par la SNCB belge. Mais ces actionnaires eux-mêmes ont des capacités limitées, et "il faut qu'il y ait une troisième partie qui fasse son job : les gouvernements", a souligné Jacques Damas.

Pour soutenir sa démarche, des dirigeants d'entreprises de Londres ont appelé le gouvernement britannique à participer à un sauvetage d'Eurostar. L'opérateur a besoin "d'une action rapide pour sauvegarder son avenir", a déclaré l'organisation patronale London First dans une lettre envoyée à Rishi Sunak ministre britannique des Finances et au secrétaire d'État aux Transports, Grant Shapps. 

Jean Liou et Jean-Baptiste Oubrier

Mardi 19 Janvier 2021



Lu 633 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 25 Février 2021 - 14:36 ​La SNCF lessivée par la pandémie €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal