Faible mobilisation des routiers au troisième jour du mouvement



© Brun Invest
© Brun Invest
La mobilisation des routiers semblait retomber mercredi 27 septembre au troisième jour d'un mouvement reconductible contre la réforme du Code du travail lancé par FO et CGT Transports. La CGT-Transports ne recensait plus qu'"une dizaine de points d'action" au total, plus souvent des tractages, comme à Nantes, Rennes, Chambéry et Gennevilliers, en région parisienne, et quelques "barrages filtrants dans le Nord". Selon son représentant, Jérôme Vérité, "les gens se disent "Attendons de voir"", à la veille d'une réunion organisée par la ministre chargée des Transports, Élisabeth Borne, pour tenter de calmer la grogne des routiers alors que la CFDT, premier syndicat du secteur, menace à son tour d'appeler à la grève à partir du 10 octobre. FO recensait à 8 heures seulement quelques "actions en cours" : tractage à Rennes, barrages filtrants à Lens (Pas-de-Calais) et dans la zone de fret de Bruges, près de Bordeaux, où les routiers "ne laissent passer que voitures et cars scolaires", d'après Bruno Lefebvre. À Marseille, "le mouvement a été suspendu" sur la voie publique mais des grévistes "ciblent des entreprises, comme Eurotranspharma", société spécialisée dans le transport de produits de santé, a précisé un délégué CGT. Lundi et mardi, des routiers s'étaient mobilisés dans de nombreuses régions pour manifester leur inquiétude face à la réforme du Code du travail. Les forces de l'ordre sont souvent intervenues. "À chaque fois, on essaie évidemment d'empêcher les blocages. Bien évidemment qu'on réagit, autrement les Français nous le reprocheraient", a justifié mercredi le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb. Il a observé que "la mobilisation avait été moins forte que ce qu'on pensait". Les grévistes craignent que les ordonnances ne soient une porte ouverte au dumping social dans les petites et moyennes entreprises, en raison notamment de la primauté donnée aux accords d'entreprise sur les conventions négociées au niveau de la branche professionnelle pour toutes les annexes de rémunération (primes, 13e mois).

AFP

Mercredi 27 Septembre 2017



Lu 270 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse