FedEx prudent en raison des tensions commerciales sino-américaines


Inquiet d'une potentielle guerre commerciale entre les États-Unis et ses alliés, le groupe de messageries FedEx s'est montré prudent pour son nouvel exercice fiscal en dépit de gains d'impôts importants.


© Boeing
© Boeing
Le bénéfice par action ajusté de FedEx, référence en Amérique du Nord, devrait ressortir entre 17 et 17,60 dollars lors de l'exercice fiscal clôturant en mai 2019, a indiqué l'entreprise mardi 19 juin. Le haut de la fourchette est légèrement supérieur aux prévisions des analystes financiers (17,42 dollars).
La hausse du chiffre d'affaires devrait être de 9 %, quasiment conforme aux attentes, ce qui douchait quelque peu l'enthousiasme des investisseurs qui espéraient une croissance plus forte en raison de la bonne santé de l'économie américaine. À Wall Street, le titre perdait 0,50 % vers 23 h 20 dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance mardi.
La prudence de FedEx s'explique par les tensions commerciales exacerbées entre la Chine et les États-Unis, les deux premières puissances économiques mondiales s'affrontant à coup de nouvelles taxes douanières sur leurs importations de biens respectives. Ce bras de fer pourrait contraindre les entreprises à reporter leurs dépenses et à se mettre en retrait, craignent des experts.
"Nous demeurons inquiets sur les menaces portant sur la libre circulation des biens entre les pays", a déclaré le PDG, Frederick Smith, lors d'une conférence avec des analystes financiers. "FedEx est pour une diminution des barrières douanières pour ses clients et non pour leur augmentation", a-t-il ajouté, répétant des propos tenus vendredi 15 juin par un porte-parole. Cette dernière avait déclaré que l'imposition par l'administration américaine de 25 % de tarifs douaniers supplémentaires sur 50 milliards de dollars d'importations chinoises allait "entraîner une hausse des coûts pour les entreprises américaines et pour les consommateurs, ce qui est contre-productif pour les intérêts américains".

Solides résultats

FedEx, qui est un baromètre de la santé de l'économie américaine, a également expliqué que les cotisations pour la retraite de ses employés pourraient affecter ses performances futures. Lors de l'exercice fiscal écoulé, FedEx a dépassé les attentes, en enregistrant un bénéfice net de 4,57 milliards de dollars, gonflé par un chèque de 1,6 milliard reçu du fisc en raison de la réforme fiscale adoptée par l'administration Trump. Il était de 3 milliards de dollars lors de l'exercice précédent. Ce résultat s'est traduit par un bénéfice par action ajusté de 15,31 dollars, contre 15,05 dollars attendu en moyenne par les analystes.
Dopé par une hausse des volumes de colis et lettres livrés et une augmentation des tarifs, le chiffre d'affaires annuel a progressé de 8,6 % à 65,5 milliards de dollars, contre 65,36 milliards escomptés. Sur les trois derniers mois, la progression des revenus a été de 10,2 % à 17,3 milliards de dollars pour un bénéfice net de 1,13 milliard (+ 10,8 % sur un an), gonflé par un gain de restructuration de 255 millions de dollars lié à l'intégration de TNT Express racheté en 2016.

"FedEx est pour une diminution des barrières douanières"


Le chiffre d'affaires de "FedEx Ground", division chargée des livraisons par route, a enregistré une hausse de 12 % tandis qu'elle s'est établie à 9 % pour Express, majoritairement utilisée par les entreprises. FedEx et son concurrent UPS se préparent à l'arrivée d'Amazon qui teste actuellement un service de logistique, "Shipping with Amazon", et a annoncé dans ce cadre "Hub by Amazon", dont le but est de réceptionner et de stocker des paquets.

Boeing reçoit une commande de 24 avions cargo

Boeing a annoncé mardi 19 juin avoir reçu une commande pour 24 avions de la part du groupe de logistique FedEx pour un montant de 6,6 milliards de dollars au prix catalogue. La commande porte sur 12 appareils 767 et 12 avions 777, des versions cargo dans les deux cas. Elle confirme la hausse de la demande mondiale de fret, évaluée à près de 10 % l'an dernier et attendue entre 4 et 5 % cette année. Pour répondre à ce fort intérêt, les acteurs du fret aérien sont en train d'étoffer leurs capacités, soit en passant des commandes pour la production de nouveaux appareils destinés au cargo, soit en demandant aux constructeurs aéronautiques de convertir les avions destinés au transport des passagers en version fret, explique Boeing. L'avionneur indique ainsi avoir vendu un grand nombre de versions cargo de ses long-courriers depuis le début de l'année.


AFP

Mercredi 20 Juin 2018



Lu 1169 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy