Frédéric Cuvillier vient soutenir My Ferry Link


Le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, a estimé mardi 6 août qu'il y avait "de la place pour plusieurs acteurs" dans le détroit du Pas-de-Calais, lors d'une visite de soutien à la compagnie My Ferry Link, sous le coup d'une procédure de l'autorité de la concurrence britannique.


© Éric Houri
© Éric Houri
Concernant l'exploitation des navires, Frédéric Cuvillier est venu soutenir My Ferry Link, un mois avant l'appel. La Commission de la concurrence britannique a décidé le 6 juin d'interdire l'exploitation des ferries de la compagnie SeaFrance repris par Eurotunnel au départ du port britannique de Douvres, pour éviter une augmentation des tarifs.

Décision fin octobre

La compagnie maritime My Ferry Link, ex-SeaFrance, qui a fait appel de cette décision, doit plaider sa cause les 10 et 11 septembre devant la chambre d'appel de l'autorité de la concurrence britannique, laquelle doit rendre sa décision fin octobre.
"Nous, nous considérons qu'il y a la place pour plusieurs acteurs", a déclaré Frédéric Cuvillier, lors d'une traversée Calais-Douvres sur le "Rodin", un des ferries de la compagnie. "Il y a une contradiction apparente dans l'analyse qui est faite, de dire que plus d'acteurs nuiraient à la concurrence et donc, pour protéger la concurrence, qu'il faudrait moins d'acteurs, ce qui est une vision un peu surprenante d'un libéralisme nouveau", a-t-il estimé.

"Nous considérons qu'il y a la place pour plusieurs acteurs"


Avant la traversée, Frédéric Cuvillier avait reçu en sous-préfecture une délégation du syndicat maritime Nord, principale organisation syndicale de My Ferry Link. Lors de cette rencontre, le ministre a déclaré que la décision du tribunal de commerce de Paris, d'attribuer les navires à l'opérateur du tunnel sous la Manche, était "inaliénable" et interdisait la vente des navires pendant cinq ans.
Le président du syndicat, Éric Vercoutre, a affirmé après cette rencontre que, pour le ministre, "il n'est pas pensable qu'on puisse nous interdire l'entrée dans le port de Douvres". "Même si éventuellement la commission anglaise nous donnait l'interdiction de l'accès du port de Douvres, on ne se comportera pas comme des voyous, nous laisserons libre accès au port de Calais aux bateaux anglais mais il y aurait un gros problème diplomatique", a-t-il ajouté. Selon le syndicat, la compagnie représente plus de 10 % de parts de marché sur le détroit.
En juin 2012, Eurotunnel avait été choisi par la justice française pour reprendre trois navires de la compagnie en faillite SeaFrance, rachetés pour 65 millions d'euros. Les navires ont repris la mer entre août et novembre, sous le pavillon My Ferry Link, une coopérative ouvrière (Scop) créée par d'anciens salariés de SeaFrance, qui emploie aujourd'hui environ 500 personnes, dont une centaine côté britannique.

AFP

Mercredi 7 Août 2013



Lu 170 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 17:14 Hamburg Süd dope la croissance de Maersk


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy