Fret ferroviaire : regards croisés entre l’offre et la demande


À l’occasion du salon SITL Europe 2012, Eurogroup Consulting présentera les conclusions de son étude sur le fret ferroviaire en Europe. Attentes des chargeurs, évolution de l’offre des opérateurs, pistes du renouveau du mode sont quelques thèmes abordés par le consultant. Premiers éléments de réponse.


© RFF
© RFF
Paradoxale, l’évolution du fret ferroviaire en Europe est loin de correspondre aux sommes investies pour son développement ni à l’intérêt manifesté par ses clients. Si les chargeurs estiment que le rail «répond à une véritable nécessité logistique, complémentaire à la route et au fluvial», dans les faits, sa part modale s’est contractée de 1,6 % depuis 2004 sur le continent. Deux grandes catégories de donneurs d’ordres se dégagent de l’étude réalisée par Eurogroup Consulting. Historiques et issus pour la plupart de l’industrie, les premiers concèdent que l’utilisation du fer «relève parfois du sacerdoce», commente Anne-Laure Noat, consultante.

«En France, la bataille entre opérateurs se joue surtout sur des flux existants»


Nouveaux clients, les seconds venus de la grande distribution pour moitié se déclarent intéressés par le rail mais «sont souvent découragés par le manque de lisibilité de l’offre dans le nouveau paysage apparu après l’ouverture à la concurrence». Par rapport aux services proposés, les chargeurs distinguent deux approches. L’une centrée «produit» est qualifiée de «rigide avec des opérateurs historiques qui assurent une qualité de service sur les très gros volumes avec planification très avancée». L’autre, davantage orientée «client», est jugée «plus flexible dans le cadre d’organisations quasi dédiée mais manque encore d’envergure géographique. Si la situation est contrastée selon les pays européens, le réseau ferré reste souvent peut adapté aux enjeux complexes des différents systèmes logistiques et de distribution, et les barrières aux frontières demeurent importantes».

Pistes du renouveau

Faite pour développer le fret ferroviaire, l’ouverture à la concurrence de cette activité a échoué dans plusieurs pays malgré l’entrée sur le marché de nouveaux acteurs. En France par exemple, «la bataille se joue surtout sur des flux existants». L’étude identifie cependant des axes d’amélioration notamment en matière de fiabilité et d’alternative au wagon isolé avec l’offre rail-route. «Chargeurs et opérateurs attendent beaucoup les uns des autres et il manque, semble-t-il, un élément de lien qui leur permette de parler le même langage, et d’avoir une vision «service» plutôt qu’une réponse technique à des questions logistiques». Selon Anne-Laure Noat, le secteur vit «une transition avec la reconfiguration du rôle de chaque acteur. L’évolution du prix ferroviaire vers un vrai prix intégrant davantage la réalité des coûts va faire naître un modèle sain». Pour faciliter cette transition, Eurogroup Consulting souligne l’importance de la fonction «d’intégrateur-organisateur» dans la chaîne ferroviaire «pour à la fois lier l’offre et la demande, et organiser le maillage logistique du territoire». Qui jouera ce rôle ?

Érick Demangeon

Jeudi 15 Mars 2012



Lu 238 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy