Frets maritimes : les vracs secs continuent de baisser


Les vracs secs ont continué leur dégringolade, lestés par une surabondance de navires sur le marché tandis que les frets pétroliers ont poursuivi leur progression.


© Titan Salvage
© Titan Salvage
Le Baltic Dry Index (BDI) a fini vendredi 9 janvier à 709 points contre 771 points une semaine auparavant. Le BDI a ainsi atteint son plus bas niveau depuis le 4 janvier 2013, affecté par la surabondance d'offre sur le marché sur presque toutes les tailles de navires, alors que l'activité peine à reprendre après la fin des vacances. Les courtiers de Braemar ACM ont noté que les taux d'affrètement de vraquiers commençaient l'année à des niveaux plus faibles que l'année précédente, alors que le marché se prépare à accueillir de nouvelles livraisons de navires dans un contexte de surabondance d'offre.

L'indice BCI 2014 a été créé au printemps dernier

Le Baltic Capesize Index 2014 (BCI 2014) a terminé la semaine à 311 points, son minimum depuis la création de l'indice au printemps dernier, contre 456 points une semaine auparavant. Une telle "première semaine en 2015 était plus ou moins attendue, mais le fait que les taux aient encore baissé par rapport à la semaine dernière reste tout de même surprenant," ont noté les analystes du courtier Fearnleys. Mais l'activité dans le bassin Atlantique, et sur la route entre le Brésil et la Chine principalement, est restée morose, tandis que dans la région Asie-Pacifique l'excédent de navires restés à quai pendant les vacances plombait toujours les taux.
Le Baltic Panamax Index (BPI) a terminé en baisse vendredi 9 janvier à 764 points, son plus bas niveau depuis le 14 août, contre 827 points une semaine auparavant. Pour les panamax notamment, "le début de l'année est une période traditionnellement creuse, avant la saison des céréales qui commence à partir du mois de mars", ont relevé les analystes du courtier Braemar ACM.
Du côté des frets pétroliers, l'activité a été stable en général, et même assez importante pour les pétroliers opérant à l'est du canal de Suez. "Mais les prix sont restés assez faibles, bien que stables, car il y a trop de navires dans la région", ont noté les analystes du courtier Fearnleys. Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI) a ainsi terminé légèrement en baisse à 739 points vendredi 9 janvier, contre 775 points sept jours auparavant.
L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI) a lui fini vendredi 9 janvier en hausse à 905 points contre 885 points la semaine précédente. Selon plusieurs analystes, l'activité entre le Moyen-Orient et l'Asie a été robuste, après la période calme des fêtes de fin d'année, tirant ainsi les taux d'affrètement vers le haut. Les prix bas du pétrole ont aussi soutenu les prix du transport de brut, en remettant les stratégies de stockage au large au goût du jour. "Nous avons déjà noté une augmentation d'arrivées de cargaisons de pétrole vers l'Afrique du Sud. Et selon Dynacom Tankers, des opérateurs de marchés sont à la recherche d'au moins 10 VLCC pour stocker l'équivalent de 20 millions de barils du pétrole en mer", ont constaté les analystes de Morgan Stanley. Stocker le brut en mer, une fois que les réserves sur terre sont pleines, peut permettre aux opérateurs de marché de faire des bénéfices en revendant plus tard et à meilleur prix, des barils achetés à bas prix. L'utilisation des navires destinés au transport de brut pourrait donc continuer à soutenir les taux d'affrètement, en monopolisant des bateaux sur une longue période ce qui réduirait le nombre de pétroliers disponibles sur le marché.







     

Frets maritimes - marché de l'affrètement | OUTILS PRATIQUES DU TRANSPORT | SOLUTIONS PRO | DÉPARTS DE NAVIRES (Annonces maritimes)





 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy