Frets maritimes : les vracs secs de nouveau en baisse


Les vracs secs ont encore décliné la semaine dernière dans un marché sans grande activité à l'approche des fêtes de fin d'année, tandis que les taux des pétroliers ont suivi des directions divergentes.


© Euronav
© Euronav
Le Baltic Dry Index (BDI) a fini vendredi 11 décembre à 522 points, soit un nouveau plus bas depuis plus de quinze jours, contre 563 points une semaine auparavant. Tant les taux des capesize que ceux des panamax ont terminé en baisse, dans un environnement particulièrement calme à deux semaines de Noël.

Mauvais temps et déraillements

Le Baltic Capesize Index 2014 (BCI 2014) a ainsi terminé la semaine à 779 points, soit un minimum en plus de deux semaines, contre 890 points une semaine auparavant. "Malgré une quantité solide de cargaisons au départ de l'Australie de l'Ouest (d'où part essentiellement du minerai de fer à destination de la Chine), les taux se sont relâchés", ont noté les analystes du courtier Fearnleys. En outre, ont-ils ajouté, les réservations de navires au départ du Brésil, deuxième route la plus active après celle de l'Australie de l'Ouest pour le transport de minerai de fer vers la Chine, ont également baissé. "Du mauvais temps, de la maintenance, des déraillements et un manque de demande ont conduit à un marché vraiment calme cette semaine", a relevé de son côté Marc Pauchet, analyste chez Braemar ACM.
Le Baltic Panamax Index (BPI) a terminé en baisse vendredi 11 décembre à 410 points, signant ainsi un plus bas depuis la mise en place de cet indice en décembre 1998, contre 433 points une semaine auparavant. "La semaine fut extrêmement calme pour les panamax dans les deux hémisphères et les taux continuent à s'enfoncer à leurs plus bas niveaux de tous les temps", ont souligné les analystes du courtier Fearnleys. Selon Marc Pauchet, le déclin s'est poursuivi la semaine dernière sur ce marché alors que la plupart des armateurs se sont résignés dans la majorité des cas à accepter n'importe quelle réservation possible.
De leur côté, les pétroliers ont connu des trajectoires divergentes, le fret de produits pétroliers raffinés se consolidant tandis que le transport de pétrole brut et de fuel lourd a marqué le coup. Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI), moyenne des prix pratiqués sur six routes de produits pétroliers raffinés (essence, gaz liquéfié, fuel de chauffage, etc.), a terminé à 557 points vendredi 11 décembre, signant un nouveau plus haut en trois mois, contre 550 points sept jours auparavant. Même si les taux ont progressé à un rythme moins soutenu que la semaine précédente en raison d'une activité moindre, ils sont restés solides, ont commenté les analystes du courtier Fearnleys. Selon ces derniers, le marché semble plutôt plat et alors que plusieurs affréteurs ont d'ores et déjà sécurisé des navires pour fin décembre, les armateurs pourraient manquer la traditionnelle ruée des vacances.
L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI), moyenne des taux pratiqués sur dix-sept routes de transport de pétrole brut et de fuel lourd, a fini vendredi 11 décembre à 920 points contre 962 points la semaine précédente, ce qui correspondait à un plus haut depuis le 30 juin. Selon les analystes du courtier Weber, les taux des navires VLCC ("Very Large Crude Carriers", la deuxième plus grosse catégorie de tankers transportant du brut) "se sont stabilisés cette semaine après être passés légèrement en dessous de leurs plus hauts de la semaine précédente". "Ceci est dû au fait que le niveau d'activité a décliné alors que les affréteurs ont été lents à réserver des navires au milieu d'une semaine riche en fêtes pour le secteur dans les centres d'expédition de New York et de Londres", ont-ils ajouté. Mais, selon le courtier MJLF, les taux des VLCC restent élevés malgré cette petite baisse de régime et la semaine prochaine devrait voir un plus grand volume de cargaisons arriver, notamment au départ du terminal pétrolier irakien d'Al-Basra.







     

Frets maritimes - marché de l'affrètement | OUTILS PRATIQUES DU TRANSPORT | SOLUTIONS PRO | DÉPARTS DE NAVIRES (Annonces maritimes)





 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy