Frets maritimes : les vracs secs en panne


Les vracs secs ont reculé la semaine dernière plombés par le manque d'activité traditionnel autour du Nouvel An chinois, tandis que les pétroliers continuaient de sortir leur épingle du jeu.


© TU
© TU
Le Baltic Dry Index (BDI) a fini vendredi 20 février à 513 points. L'activité a été plutôt réduite la semaine dernière comme attendu, les opérateurs de marchés asiatiques n'étant pas à leurs bureaux, à l'occasion des vacances du Nouvel An chinois. Le Baltic Capesize Index 2014 (BCI 2014) a terminé la semaine à 542 points. Cette catégorie de navires qui transportent principalement du charbon et du minerai de fer est en train de vivre sa plus grosse crise, d'après les analystes du courtier Fearnleys, et les célébrations du Nouvel An chinois n'ont pas aidé. La Chine, deuxième économie mondiale, est le plus gros consommateur au monde de minerai de fer et de charbon. Et le fait que le Nouvel An chinois tombe plus tard cette année, en février, a pesé sur les revenus des capesize. "Les exportations de charbon sont paralysées dans l'Atlantique tandis que les chargements de minerai de fer ont disparu à cause du marasme ambiant", ont souligné les analystes de Fearnleys. Les armateurs perdent actuellement de l'argent que leurs navires soient employés ou non, surtout alors que ces dernières semaines le coût du carburant de soute a augmenté, selon des analystes. Sur la principale route de transport de charbon dans l'Atlantique entre Richards Bay, Afrique du Sud, et Rotterdam les taux d'affrètements sont tombés autour de 4 dollars la tonne, contre près de 12 dollars lors de la même période en 2014, et près de 60 dollars la tonne à leur pic en mai 2008. Le Baltic Panamax Index (BPI) a terminé en légère hausse vendredi 20 février à 514 points. Les cours ont trouvé un peu de soutien sur les routes au départ du golfe du Mexique, mais les taux d'affrètement sont restés bas la semaine dernière. "Les volumes de graines de soja exporté des États-Unis (golfe du Mexique) ont été plus importants cette année que l'année dernière mais cela n'a pas vraiment aidé les taux des panamax," notaient les analystes de Braemar ACM. La surabondance de navires dans cette catégorie empêche les tarifs de se reprendre franchement, les affréteurs ayant l'embarras du choix pour transporter leurs chargements.
Du côté du transport de pétrole brut, les cours se sont un peu tassés, notamment pour les VLCC, car le flot de chargements de février s'épuise alors que les réservations de navires pour les chargements de mars n'ont pas encore débuté. Mais une augmentation de la production de brut de l'Arabie saoudite ainsi qu'un retour à la normale en Irak, après les intempéries qui ont retardé certaines cargaisons en février, pourraient se traduire par de meilleurs taux au mois de mars, ont souligné les analystes du courtier Weber. L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI) a ainsi fini vendredi 20 février à 840 points. Les prix du transport de produits pétroliers ont, quant à eux, augmenté aidés par un "regain d'activité sur la route entre l'Europe et les États-Unis", tandis que "le mauvais temps en Méditerranée a retardé beaucoup de navires", qui sinon auraient été disponibles à l'affrètement, selon les analystes du courtier Icap. Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI) a terminé à 600 points vendredi 20 février.







     

Frets maritimes - marché de l'affrètement | OUTILS PRATIQUES DU TRANSPORT | SOLUTIONS PRO | DÉPARTS DE NAVIRES (Annonces maritimes)





 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy